Harper et Porochenko veulent entretenir leur lien «fraternel»

L’appui du Canada à l’Ukraine, au fil de la crise qui secoue le pays depuis le printemps, n’est pas passé inaperçu. En visite officielle à Ottawa mercredi, le président ukrainien Petro Porochenko a remercié chaudement Stephen Harper et le Canada d’avoir soutenu « plus que toute autre nation » son pays. Mais au-delà de l’aide apportée pour résister aux visées expansionnistes de la Russie, M. Porochenko veut aussi que Kiev et Ottawa forgent des liens plus étroits pour l’avenir.

« C’est en temps de crise qu’on voit qui sont nos amis. Et il n’y a pas d’autre façon de le dire ; le Canada est vraiment un ami », a lancé le président Porochenko lors d’un discours aux Communes, où il a été accueilli chaleureusement par les parlementaires et de nombreux ressortissants ukrainiens, dont quelques-uns brandissaient leur drapeau jaune et bleu. M. Porochenko, qui en était à sa première visite au Canada depuis son élection en mai, a remercié Ottawa pour son aide financière, son soutien sur la scène internationale, de même que le matériel militaire non létal qui lui a été prêté. Des vestes pare-balles et des casques qui ont sauvé des vies, a-t-il dit.

Liens économiques

Mais M. Porochenko était aussi à Ottawa dans l’espoir d’approfondir, à long terme, sa relation avec le Canada. « Regardons au-delà de la crise et de la guerre », a-t-il lancé en appelant à « une coopération bilatérale dans des domaines comme l’énergie, le commerce, l’investissement, l’information, l’espace aérien et plusieurs autres technologies ».

« Et la prochaine fois que nous nous verrons, nous aurons un accord de libre-échange Canada-Ukraine à signer », a-t-il affirmé. Les deux leaders ont demandé à leurs délégations d’accélérer les négociations, qui ont déjà donné lieu à cinq rondes de pourparlers.

Les deux pays ont en outre ratifié l’entente prévoyant une garantie de prêt de 200 millions à l’Ukraine. Promise au printemps dernier, cette contribution n’avait pas encore été versée. Ottawa avait expliqué cet été qu’il prenait le temps de s’assurer qu’il puisse surveiller dans quels programmes l’argent serait versé avant de le transférer. M. Harper a également annoncé 3 millions supplémentaires en aide humanitaire, qui seront versés à divers organismes d’aide internationale.

Et le Canada n’a pas fini d’offrir son plein appui à l’Ukraine, a promis M. Harper en s’adressant lui aussi aux Communes. « Peu importe les difficultés que pourrait réserver l’avenir, peu importe les actions de ceux qui menacent la liberté de l’Ukraine, l’Ukraine ne sera jamais seule », a argué le premier ministre, qui n’a pas manqué de rappeler que 1,2 million d’Ukrainiens vivent au Canada. « On ne parle pas juste de principe politique ou de droit international. Il en va de liens fraternels, de liens familiaux. C’est personnel », a-t-il martelé.

À voir en vidéo