Omar Khadr tente une autre poursuite contre le Canada

L’ancien prisonnier de la baie de Guantánamo Omar Khadr tentera à nouveau d’ajouter le Canada à sa poursuite civile intentée contre le gouvernement américain, accusant Ottawa d’avoir comploté avec les États-Unis pour le priver de ses droits et le torturer. Une poursuite initiale, soumise en 2004, a été rejetée en décembre dernier par la Cour fédérale. La question est maintenant de savoir si le juge Richard Mosley va permettre à Khadr de porter son accusation de complot, ce que le gouvernement fédéral croit qu’il ne devrait pas avoir le droit de faire. Khadr prétend que le Canada a conspiré avec les États-Unis afin de violer ses droits garantis par la Charte quand des agents du renseignement se sont rendus à Guantánamo pour l’interroger. S’il a gain de cause, le Canada partagerait alors la responsabilité des actes de torture commis par les États-Unis. Aucune des allégations de torture n’a été prouvée en cour.