Lebel défend MacKay

Le ministre conservateur Denis Lebel a cherché, jeudi, à minimiser la controverse soulevée par son collègue de la Justice, Peter MacKay. M. MacKay essuie un tir nourri de critiques depuis la publication d’une photographie le montrant tout sourire portant un chandail à l’effigie d’un lobby pro-armes, l’Association canadienne pour les armes à feu. En point de presse à Québec, M. Lebel a d’abord banalisé l’incident, n’y voyant rien de répréhensible. « Écoutez, j’ai vu d’autres de mes confrères avec des chandails des Canadiens, j’en ai vu d’autres avec toutes sortes de chandails », a lancé le ministre. Lorsque des reporters ont insisté pour savoir s’il endossait le geste posé par son collègue, M. Lebel a paru mal à l’aise et a fini par dire qu’il n’avait pas vu la photographie en question.

À voir en vidéo