Avoir su, Trudeau aurait hésité

La visite d’une mosquée controversée de la circonscription de Papineau, à Montréal, n’aurait peut-être pas figuré à l’agenda de Justin Trudeau si son ex-collaboratrice avait su ce qu’elle sait maintenant concernant la réputation de l’endroit.

 

La principale intéressée, Ingrid Ravary-Konopka, a soutenu vendredi dans une lettre ouverte que le chef libéral s’était rendu à la mosquée Al-Sunnah Al-Nabawiah un mois avant la publication de documents confidentiels voulant que le lieu de culte ait servi de repaire à des membres d’Al-Qaïda dans les années 1990.

 

Avec le recul, Mme Ravary-Konopka a dit ignorer si elle aurait inscrit cette visite au calendrier de M. Trudeau « si [elle] avait su ce que nous savons maintenant ».

 

Mais chose certaine, Justin Trudeau a raison de faire la tournée des églises, mosquées et temples de sa circonscription à titre de député, car les lieux de culte sont souvent « le coeur des communautés ethniques », a insisté son ex-assistante dans cette missive publiée vendredi sur le site Internet du National Post.

 

Le député de Papineau n’a cependant jamais remis les pieds à la mosquée Al-Sunnah Al-Nabawiah, a-t-elle néanmoins tenu à signaler.

 

Mme Ravary-Konopka a précisé qu’elle avait rédigé cette lettre ouverte à titre « personnel » à la demande du National Post. Le bureau de Justin Trudeau était au courant de sa démarche, mais n’a pas pris connaissance de la missive avant sa publication, a-t-elle assuré.

 

Les informations selon lesquelles la mosquée de la métropole était un point de rencontre de terroristes émanaient d’un document de WikiLeaks. Le directeur du Conseil musulman de Montréal, Salam Elmenyawi, les avait qualifiées de discriminatoires.

 

Ingrid Ravary-Konopka a travaillé pour Justin Trudeau dans sa circonscription entre 2008 et 2013. Il a été impossible de discuter de cette affaire avec Justin Trudeau vendredi.

 

Visite de Trudeau dans une mosquée controversée : son ex-assistante s’explique

7 commentaires
  • Gaetane Derome - Abonnée 16 août 2014 00 h 50

    Que dire...

    A part que le depute federal de Papineau ne semble pas avoir "La tete a Papineau"...

  • Guy Desjardins - Inscrit 16 août 2014 08 h 50

    M. Justin Trudeau est jeune et...

    Il faut qu'il fasse ses classes. Il est évident qu'il manque d'expérience et l'expérience ne s'achète pas. Il faut la gagner. Possiblement dans huit autres années à apprendre, il sera peut être temps de vouloir diriger le Canada, naturellement si...le peuple en veut bien.

  • Michel Sénécal - Inscrit 16 août 2014 10 h 58

    De grands souliers

    C'est certain que n'est pas facile d'être le fils de PET, Mr Canada. Un des premiers ministes canadiens les plus connus dans le monde. Il suffit de mentionner son nom en voyage ou ailleurs et il y a toujours quelqu'un qui le connaît. Cette personne est soit cultivé, soit pas tres jeune. Car Trudeau, le pere, a dirigé le Canada de 1968 a 1984.

    Il faut donc retourner 30 ans en arriere.

    On se souviendra que le fils ne voulait pas, pas tout de suite . Il ne se sentait pas prêt. Mais on l'a poussé, insisté. Trudeau, c'est connu, c'est vendeur on lui a probablement dit pour le convaincre de faire le saut.

    On peut lui souhaiter bonne chance, il en aura besoin.

    Chose certaine, le fils ce n'est pas le pere. Certains vont s'en rejouir; moi pas.

  • Colette Pagé - Inscrite 16 août 2014 11 h 31

    Après Michel Igantieff les militants optent pour le glamour !

    Avec un leitmotiv comme "avoir su " il est raisonnable de penser que cet homme politique n'est pas prêt à devenir Premier ministre. Et les premiers à s'en rendre compte sont certainement ses députés. Par contre, après avoir rejeté un intellectuel de la trempe de Michel Ignatieff les militants préfèrent miser sur la superficialité, le glamour et pour un candidat qui porte beau. Ils rêvent tous d'une nouvelle Trudeaumanie !

  • Frédéric La Brie - Inscrit 16 août 2014 12 h 00

    L'humoriste Canadien Justin Trudeau

    Je crois que Justin Trudeau veut ravir la titre de Jean Chrétien pour le plus grand nombre de gaffes fait par un politicien Canadien...