Le Bloc québécois veut donner les coudées franches à Québec

Le Bloc québécois déposera son propre projet de loi sur les soins en fin de vie la semaine prochaine.
Photo: Agence France-Presse (photo) Alain Jocard Le Bloc québécois déposera son propre projet de loi sur les soins en fin de vie la semaine prochaine.

Inquiet qu’Ottawa se prépare à contester la loi de Québec sur les soins en fin de vie, le Bloc québécois déposera son propre projet de loi la semaine prochaine dans l’espoir de « donner...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

1 commentaire
  • Yvon Bureau - Abonné 2 juin 2014 07 h 43

    Aider, c'est ne pas nuire, d'abord

    J'ai lu avec grand intérêt cet article soulignant l’appui possible du BQ au projet de Loi concernant les soins de fin de vie.

    «Inquiet qu’Ottawa se prépare à contester la loi de Québec sur les soins en fin de vie, le Bloc québécois déposera son propre projet de loi la semaine prochaine dans l’espoir de « donner les coudées franches » au gouvernement provincial.»

    Cet appui est bien intentionné, mais totalement inapproprié, incohérent avec la démarche québécoise et potentiellement nuisible.

    En médecine, ne pas nuire est d'abord et avant tout aider.

    Et toute référence à l’article 241 du CCC n’aiderait pas.

    Enfin, depuis plus de 4 années, toute la démarche québécoise s'est située au niveau de la Santé et non de la Justice.

    En bref, le Québec, avec son consensus social et professionnel très majoritaire sur les soins appropriés et personnalisés de fin de vie inclus dans le processus de soins, est capable, après vote favorable, de mettre en place cette loi.

    Et bien sûr que toute aide appropriée sera la plus que bienvenue.