Les jeunes bloquistes divisés quant aux candidats

Si l’exécutif du Forum jeunesse du Bloc québécois a appuyé le nouveau venu Mario Beaulieu mardi, une autre faction de militants a riposté en publiant une lettre de soutien pour André Bellavance jeudi.<br />
Photo: Pedro Ruiz - Archives Le Devoir Si l’exécutif du Forum jeunesse du Bloc québécois a appuyé le nouveau venu Mario Beaulieu mardi, une autre faction de militants a riposté en publiant une lettre de soutien pour André Bellavance jeudi.

Ottawa — Ni l’un ni l’autre des deux aspirants-chefs bloquistes ne fait l’unanimité au sein des jeunes membres de leur parti. Si l’exécutif du Forum jeunesse du Bloc québécois a appuyé le nouveau venu Mario Beaulieu mardi, une autre faction de militants a riposté en publiant une lettre de soutien pour André Bellavance jeudi.

 

L’exécutif du Forum jeunesse, qui réunit une quinzaine de personnes, a voté en début de semaine « à forte majorité, mais pas à l’unanimité », pour se ranger derrière la candidature du président de la Société Saint-Jean-Baptiste, M. Beaulieu. Les milliers de membres de l’aile jeunesse du Bloc n’ont pas été consultés.

 

« Le Forum jeunesse a fait son choix. C’est super légitime, a dit Joanie Harnois, qui fait partie de l’exécutif mais qui ne partage pas l’avis de ses collègues. Ce n’est pas parce que l’aile jeunesse s’est positionnée d’un côté que nécessairement tous les jeunes ont une pensée unique par rapport à la chefferie pour l’instant », a-t-elle cependant nuancé au Devoir, jeudi.

 

« A contrario de nos collègues jeunes de l’exécutif national, nous souhaitons avoir un chef qui allie jeunesse et expérience et qui pourra rallier les gens vers un but commun, celui de faire la promotion du projet indépendantiste, déclarent 66 jeunes bloquistes dans une lettre diffusée jeudi. Le projet indépendantiste évolue, le discours pour en faire la promotion doit tout autant évoluer », plaident-ils.

 

En annonçant mardi qu’il tenterait de briguer la direction du Bloc, M. Beaulieu a expliqué que c’était en guise de réplique à M. Bellavance qui, selon lui, ne met pas suffisamment la question de l’indépendance à l’avant-plan. Le député bloquiste a appelé la semaine dernière les souverainistes à s’unir au sein d’une grande coalition et à y inviter aussi les électeurs, même fédéralistes, soucieux des intérêts du Québec.

 

« On sait qu’André Bellavance est un indépendantiste convaincu, c’est sûr. Il sait aussi que ce n’est pasnécessairement à Ottawa que va se faire l’indépendance. […] À Ottawa, on va parler d’indépendance et de souveraineté, effectivement, mais c’est surtout de défendre les intérêts du Québec », a déclaré Samuel Daigle, signataire de la lettre d’appui au candidat à la chefferie et membre de l’exécutif de la circonscription de M. Bellavance, Richmond-Arthabaska.

 

Les jeunes bloquistes affirment que la position du Forum jeunesse ne représente pas la majorité des militants. « On a publié juste 66 signataires, mais on aurait pu continuer longtemps », a noté M. Daigle. D’autres auraient envoyé leur nom depuis que la lettre a été imprimée, mais il fallait fixer une heure de tombée, a indiqué Mme Harnois.

 

Les candidats ont jusqu’au 7 mai pour déposer leurs 1000 signatures, récoltées dans 25 circonscriptions de la province, et fournir un dépôt de 15 000 $. Si plus d’un prétendant se qualifie, le résultat du vote à la chefferie sera dévoilé le 14 juin.