Harper remanie son cabinet à l’abri des regards

Stephen Harper a procédé à ce mini remaniement mercredi matin, sans convoquer les médias à Rideau Hall.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir Stephen Harper a procédé à ce mini remaniement mercredi matin, sans convoquer les médias à Rideau Hall.

C’est dans la plus grande discrétion que le premier ministre Stephen Harper a légèrement remanié son cabinet mercredi afin de remplacer Jim Flaherty à la barre du ministère des Finances. Les médias n’ont pas été convoqués à Rideau Hall pour la cérémonie, et ont encore moins été autorisés à y assister, tandis que le premier ministre a fait stationner ses véhicules de fonction devant la porte de la résidence du gouverneur général de manière à y rentrer sans être vu.

 

Comme la rumeur avait circulé la veille, Joe Oliver a quitté les Ressources naturelles pour prendre le relais de Jim Flaherty. M. Oliver est remplacé dans ses responsabilités par Greg Rickford, lui-même remplacé comme ministre d’État (Sciences et Technologies) par Ed Holder. Ces trois changements ont été annoncés en rafale par le bureau du premier ministre sur leréseau Twitter, en anglais seulement. Les versions françaises des gazouillis ont suivi 36 minutes plus tard. La veille, la longue déclaration de départde Jim Flaherty n’avait été diffusée qu’en anglais.

 

« Notre gouvernement garde le cap sur la création d’emplois, la croissance et la prospérité à long terme pour tous les Canadiens, indique M. Harper dans son communiqué de presse laconique. M. Oliver, M. Rickford et M. Holder apportent un vaste éventail de compétences et d’expériences, et je sais qu’ils obtiendront de bons résultats. »

 

M. Harper ne s’est pas rendu disponible aux médias. En novembre 2006, il avait procédé de la même manière pour remplacer en catimini son ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Michael Chong, qui venait de claquer la porte parce qu’incapable d’endosser une reconnaissance de la nation québécoise ayant à son avis des relents de nationalisme ethnique.

 

Joe Oliver, à 73 ans, a une longue expérience dans le domaine de la finance. Il a travaillé pour Merrill Lynch et a été directeur général de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, expérience susceptible de donner confiance aux milieux économiques.

 

Sa nomination a cependant été vertement critiquée par le chef de l’opposition officielle, Thomas Mulcair, qui a parlé d’une « erreur » et d’un « embarras pour le Canada ». M. Mulcair reproche à Joe Oliver de s’en être pris aux environnementalistes opposés au développement de l’industrie pétrolière en les traitant de « radicaux ». « Pour Joe, une mère qui veut être entendue lors d’une audience publique sur un projet énergétique est une étrangère conspiratrice radicale. Ce n’est pas le genre de personne qui devrait voir à la destinée de notre économie. »

 

Cette critique a été reprise par le Bloc québécois, qui fait un lien entre les accusations de radicalisme et la volonté récente d’Ottawa de s’assurer que les organismes environnementaux sans but lucratif respectent les règles limitant leur activité politique. Cela « fait craindre des actions encore plus musclées d’Ottawa pour faire taire ceux et celles qui critiquent les positions gouvernementales », écrit le Bloc.

 

Le remplaçant de M. Oliver aux Ressources naturelles a un parcours professionnel des plus variés. Greg Rickford a une formation universitaire d’infirmier, détient un MBA de McGill et son diplôme de droit de l’Université Laval. Il a travaillé comme infirmier et avocat dans des communautés autochtones éloignées de l’Ontario.

 

Ed Holder, enfin, fait son entrée au cabinet en tant que ministre débutant. Il a fait carrière dans le domaine de l’assurance. En 1992, il avait coprésidé le groupe Canada Unity London consacré à la promotion de l’unité canadienne.

7 commentaires
  • Pierre Valois - Abonné 20 mars 2014 01 h 40

    Proportion toute gardée...

    Allez Monsieur le Premier ministre. Dites-nous donc combien nous sommes dans votre nouveau cabinet; nous les francophones, toutes provinces confondues.

    Comptez-les donc, ces francophones, depuis 1867, à avoir occupé des postes de ministres ou de secrétaires d'état.

    Minimésimaux.

  • Nicole Bernier - Inscrite 20 mars 2014 07 h 23

    Vous n'avez pas encore compris les deux erreurs stratégiques fondamentales du Québec nationaliste?

    On sait tous depuis longtemps qu'Harper est le plus violent (anti-démocratique) des leaders canadiens depuis longtemps. Parfois, je me demande s'il ne s'est pas inspiré de Ben Gourion pour développer son style de leadership: habile pour manipuler tout le monde dans une direction qu'il a choisi et qui est extrêmement dangereuse pour ses adversaires.

    Sa manière de traiter les règles du jeux parlementaires, sa manière de traiter les environnementalistes, sa manière de faire des discours pour apprivoiser certains groupes ethniques (d'une part, il y a le texte qui demande de pardon aux autochtones et, d'autre part, le mépris qu'il a manifesté aux jeux olympiques de Vancouver à la cérémonie d'ouverture comme s'ils avaient la peste, et toutes les règlementations qu'il a contourné pour déstabiliser les autochtones), ses alliances avec Bush, avec Israël, sa confrontation avec l’Arabie Saoudite en relation avec le cartel du pétrole des 7 sœurs et son refus de reconnaître la Crimée, etc.

    Si vraiment, il y a un mouvement de sa part de cesser la publication des communiqués gouvernementaux en français, je pense que les nationalistes devraient sérieusement réviser leurs stratégies:

    1) Plus les Québécois auront des alliances fortes avec les Canadiens qui contestent le gouvernement actuel, plus ils auront des alliés pour contester la répression qu'Harper va mettre en place contre les Québécois.

    2) J'encourage les nationalistes à évaluer les leaders de l'opposition et de s'investir à fond pour identifier, lequel parti d'opposition serait le plus ouvert à une négociation pacifique avec eux. Pour moi, il devrait soutenir d’un seul bloc, par une campagne claire, pour tous les militants et les non-nationalistes comme moi, afin de s'assurer qu'Harper ne gagne pas ses élections. Je ne suis pas nationaliste, mais je ne veux pas de violence et je serai prête à voter pour quiconque sera suggéré même si je supporte le Parti Vert.

  • Guy Vanier - Inscrit 20 mars 2014 07 h 29

    Ça sent la fin!

    Finalement harper à un genou à terre! Le fin s'en vient... Soyons patient encore un peu. Il se coule lui même.

    • Nicole Bernier - Inscrite 20 mars 2014 08 h 41

      M. Vanier,
      C'est faux, il ne se coulera pas lui-même... vous sous-estimez vos adversaires et cela va conmduire le mouvement nationaliste à sa perte... électoralement comme le Bloc Québécois ou politiquement par une répression qui vous fera vous ennuyer de Pierre Trudeau...

  • Normand Murray - Inscrit 20 mars 2014 10 h 34

    Silence on gouverne.

    Nommez moi une fois ou ce gouvernement a travaillé ouvertement. La politique du secret d'Harper est digne du Polit Burro soviétique. Je ne suis pas fédéraliste mais ceux et celles qui le sont devraient sérieusement commencer à songer à changer d'allégeance dû à ce comportement maladif du secret .p.s :La démocratie ne fait plus partie de ce pays sauf en toile de fond.

    • Daniel Bérubé - Abonné 20 mars 2014 13 h 12

      ...La démocratie ne fait plus partie de ce pays sauf en toile de fond...

      Parfaitement d'accord, mais je crains que le Canada anglais ne soit dans l'impossibilité de voir la réalité, ou d'y faire face. Les médias anglophones informent mal les populations de l'ouest, et je me demande parfois si la population de l'ouest est intéressé à savoir la vérité sur la chose: sinon, ils chercheraient ailleur que dans leurs médias...

  • Charles Lebrun - Abonné 20 mars 2014 15 h 53

    Un CA

    Je le dis et je le répète... Harper dirige le pays comme un Conseil d'administration... et ses "actionnaires" sont seulement et uniquement les pétrolières et accessoirement, les électeurs qui votent pour le Parti Conservateur... Point à la ligne... Il n'est pas le premier ministre de TOUS les Canadiens... Allez-vous le comprendre une fois pour toute!!!