Adoption: un peu plus d'air pour les parents

Parce qu’adopter un enfant peut coûter plusieurs milliers de dollars, Ottawa accroît le répit fiscal qu’il accorde aux futurs parents. Dans son budget 2014, le gouvernement conservateur rehausse de 11 774 $ à 15 000 $ le maximum des dépenses admissibles — « comme les frais d’agence d’adoption et les frais juridiques » — à son crédit d’impôt. Une mesure qui s’appliquera à toutes les demandes d’adoption conclues après 2013. Le fédéral prévoit de perdre « un petit montant » pour l’année 2013-2014 (somme qui n’est même pas chiffrée dans les tableaux du budget) et 2 millions de dollars pour les deux années subséquentes.