Les Forces armées annulent un achat de véhicules blindés de 2 milliards

Ottawa – L’armée canadienne annule une commande de nouveaux véhicules blindés d’une valeur de 2 milliards, à la suite d’un autre processus d’achat long et complexe qui aboutit dans une impasse. Des sources ont confié à La Presse canadienne que des responsables de la Défense nationale doivent annoncer ce vendredi l’annulation de la commande de 108 véhicules destinés au combat rapproché. Les offres présentées par trois compagnies spécialisées en défense — Nexter, BAE Systems et General Dynamics Land Systems — arriveront à échéance lundi prochain, et l’armée a décidé de ne pas choisir de gagnant. Le programme flottait dans les limbes depuis des mois, après que les Forces canadiennes se furent inquiétées, à une époque de budgets serrés, de leurs capacités à s’entraîner sur les nouveaux véhicules, à les utiliser et à les entretenir. L’annulation de ce nouveau contrat militaire important pourrait revenir hanter les conservateurs, qui ont éprouvé des difficultés à tenir leurs engagements dans une longue liste d’équipements. La Défense nationale et le ministère des Travaux publics ont annulé à l’été 2012 un programme visant à acheter 1500 camions destinés à l’armée. Ils ont depuis relancé ce projet.

À voir en vidéo