Toronto - Des écoutes électroniques compromettantes pour Ford

La police croit avoir entendu de présumés gangsters placés sous écoute électronique dire que Rob Ford leur avait offert 5000 $ et une voiture en échange d’une vidéo compromettante, selon un document récemment dévoilé.

 

Les policiers menaient une vaste enquête sur le trafic de drogue et d’armes au sein des gangs lorsque le nom du maire de Toronto a fait surface sur des enregistrements datant de mars et avril, soit deux mois avant que le Toronto Star et le site Web américain Gawker rapportent pour la première fois l’existence possible d’une vidéo montrant Rob Ford fumer du crack.

 

Ces informations figurent dans la dernière portion d’un document déposé dans le cadre d’une affaire de drogue impliquant Alexander Lisi, un ami du maire. D’après le document, de présumés membres de gangs auraient eu vent du fait que le téléphone mobile du maire avait été volé ou perdu alors qu’il se trouvait dans une supposée fumerie de crack et ils auraient aussi appris que Lisi tentait de récupérer l’appareil.

 

Selon la police, M. Lisi a menacé ces individus dans l’espoir de remettre la main sur le cellulaire. Ils lui auraient rétorqué qu’ils ne toléreraient pas ses tentatives d’intimidation puisqu’ils avaient une photographie du maire avec une « pipe ».

 

Dans une conversation datant du 27 mars, deux hommes discutent de la possibilité de vendre une vidéo et rapportent que M. Ford leur a dit : « Je vais vous donner 5000 $ et une auto. »

À voir en vidéo