​Rob Ford - De présumés gangsters auraient eu l'intention de le faire chanter

Durant leurs échanges, ces individus ont affirmé avoir en leur possession des images de Rob Ford en train de consommer de la drogue et laissé entendre qu'ils pourraient les utiliser pour le faire chanter.

Les policiers menaient une vaste enquête sur le trafic de drogues et d'armes au sein des gangs lorsque le nom de M. Ford a fait surface.

D'après le document, de présumés membres de gangs avaient eu vent du fait que le téléphone mobile du maire avait été volé ou perdu alors qu'il se trouvait dans une supposée fumerie de crack et ils avaient aussi appris qu'Alexander Lisi, un ami du maire, tentait de récupérer l'appareil.

Selon la police, Lisi a menacé ces individus dans l'espoir de remettre la main sur le cellulaire.

Ils lui ont rétorqué qu'ils ne toléreraient pas ses tentatives d'intimidation puisqu'ils avaient une photographie du maire avec une « pipe ».

Les forces de l'ordre estiment qu'ils faisaient alors référence à une pipe pour fumer du crack.

Elles soutiennent également qu'Alexander Lisi a finalement pu ravoir le téléphone de Rob Ford en l'échangeant contre de la marijuana.

À voir en vidéo