Élection partielle fédérale - Bourassa : une campagne aux coins ronds?

Le Nouveau Parti démocratique s’est défendu mercredi d’avoir utilisé hors contexte des citations de presse contenues dans une publicité dénonçant le candidat libéral dans Bourassa, Emmanuel Dubourg.

 

Lancée mardi, la campagne « Club privilège libéral » critique M. Dubourg pour sa décision « d’empocher 100 000 $ en prime de départ par pure ambition personnelle ».

 

Huit coupures de presse sont ensuite présentées pour illustrer la controverse soulevée par M. Dubourg. Or trois d’entre elles triturent légèrement la réalité, a constaté Le Devoir.

 

Pratique courante ?

 

Dans l’une d’elles, on cite le journal La Tribune rapportant que « Philippe Couillard reconnaît que le geste n’a rien d’élégant ». Dans les faits, M. Couillard n’a pas qualifié d’inélégant le geste de son député : c’est plutôt le quotidien qui interprétait sa réaction.

 

Une deuxième citation attribue à La Presse canadienne des propos disant que la décision du député « a de quoi nourrir le cynisme de la population envers la classe politique ». Lorsqu’on consulte l’article complet, on constate que ce n’est pas l’agence de presse qui affirmait cela, mais bien la Ligue des contribuables — un groupe qui dénonce régulièrement l’octroi d’indemnités de départ.

 

Troisième cas : le journaliste Sébastien Bovet, de Radio-Canada, est cité affirmant que M. Dubourg « ne doit pas avoir droit à son indemnité ». Dans les faits, M. Bovet a écrit un blogue où il énumérait différents arguments évoqués pour ou contre le versement de l’allocation de transition à Emmanuel Dubourg.

 

La phrase utilisée par le NPD se retrouve dans la colonne des contre… mais le journaliste ne l’appuyait pas. Il avouait plutôt être « embêté par la question ».

 

Au NPD, on soutient « qu’on ne peut nier que la décision de M. Dubourg a fait couler beaucoup d’encre et qu’elle a causé la controverse ». Le parti estime que les citations sont utilisées à bon escient et respectent « une pratique courante en pub ».

À voir en vidéo