Deux Montréalais réprimandés pour un stratagème électoral

Photo: - Archives Le Devoir
Deux Montréalais ont reçu des mises en garde de la part d’Élections Canada pour une manoeuvre électorale qui a été diffusée à l’émission Infoman, lors du scrutin fédéral de 2011.

Laura-Emmanuelle Gagné et Simon Poulin ont tous deux reçu une seconde carte d’électeur avant les élections générales de 2011 - une pour leur district de Rosemont -La Petite-Patrie et, par erreur, une autre pour la circonscription de Laurier -Sainte-Marie. Le jour du scrutin, le 2 mai, tous deux ont voté dans ces circonscriptions, mais ont annulé leur second vote.
 
Leur stratagème a été enregistré à l’aide de caméras cachées et présenté à Infoman, à Radio-Canada, trois jours plus tard. « Lorsque le gouvernement nous invite, pourquoi ne pas le faire ? », s’est interrogé l’animateur Jean-René Dufort pendant l’épisode. Selon lui, il s’agit d’un « spécial deux pour un d’Élections Canada, qui a distribué deux cartes d’électeur à plusieurs Montréalais ».
 
Il n’a pas été possible de connaître le nombre exact de cas où deux cartes ont été envoyées à une même personne, ou le nombre de gens ayant voté à deux reprises. Élections Canada n’avait pas répondu à une demande de commentaires, samedi après-midi.
 
Lors de l’émission, M. Poulin a dit croire que plusieurs de ses voisins avaient eux aussi reçu deux cartes d’électeur.
 
Si Infoman relève de la comédie, M. Dufort conclut le segment en soulevant avec sérieux l’interrogation suivante : « Il faut encore se poser cette question en 2011 : combien de gens ont voté à deux reprises ? »
 
Problèmes à corriger
 
Un responsable dans un bureau de vote est capté sur caméra cachée alors qu’il reconnaît l’existence du problème. « Il ne s’agit pas de la première fois, c’est une erreur que nous avons vue à plusieurs reprises au cours de la journée », dit-il.
 
Un rapport commandé par Élections Canada sur le scrutin de 2011 a soulevé de « graves » problèmes avec les procédures utilisées par les responsables électoraux.
 
Plus spécifiquement, le rapport a découvert des problèmes avec des gens dont les noms n’étaient pas sur les listes électorales, ou qui n’avaient pas les bonnes pièces d’identité une fois rendus au bureau de vote.
 
Élections Canada dit agir pour corriger ces problèmes, mais ne s’attend pas à avoir entièrement réglé la situation lors des prochaines élections générales, en 2015.
 
Bien que leurs visages aient été brouillés à Infoman, Mme Gagné et M. Poulin ont été découverts après une enquête d’Élections Canada.
 
Une notice publiée vendredi dans la Gazette du Canada affirme que les deux assument la responsabilité de leurs gestes, ajoutant que les Canadiens doivent respecter le principe du vote unique.
 
Selon Mme Gagné et M. Poulin, le fait d’annuler le deuxième vote démontre qu’ils ne commettaient pas un crime.
 

Par Benjamin Shingler
12 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 9 novembre 2013 16 h 56

    À une certaine époque

    Quand le système était complètement pollué à une certaine époque, cela aurait pu avoir des conséquences sérieuses sur le résultat. On se rappelle qu'au temps de Duplessis les cimetières votaient...

    Mais d'après moi ici ce n'est qu'une facétie sans conséquences, sinon celle de donner plus de notoriété au bouffon Infoman. Qui s'est dailleurs déjà vanté d'avoir inscrit une plante verte et voté dans la course à la chefferie de l'ADQ.

    C'est comique sans plus à mon avis. Et ça ne prouve rien du tout.

    • Patrick Lépine - Inscrit 10 novembre 2013 09 h 57

      Cette "farce" ne me fait pas rire moi.

      Des "bénévoles" des services électoraux qui vont "récolter" des votes dans les CHSLD auprès de personnes qui n'ont plus leur toute leur raison, comme il a été dénoncé dans les journaux, ça n'a plus sa place aujourd'hui.

      Et je ne sais vraiment pas "comment" le faire comprendre aux partis de tricheurs comme le PLQ et la CAQ qui "donne" des cartes de membres! Va falloir sortir la strap à un moment donné...

  • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 9 novembre 2013 21 h 48

    Comique?

    Il n’y a rien de comique là-dedans. Après l’expérience du dernier référendum, il apparaît primordial d’établir au plus tôt une carte d’électeur pour chaque citoyen en droit de voter. Le gouvernement du Québec devrait le faire sans tarder.

    Finie la bonnasserie .

  • Claude Pelletier - Inscrit 9 novembre 2013 22 h 46

    Non, Théberge, vous vous trompez

    Non, cela ne prouve rien, monsieur Théberge.

    Avec toute la corruption qui règne actuellement, croyez-vous que c'est si différent du temps des magouilleurs des années 1950 ?

    Franchement, Élections CANADA est mal orginisé, non crédible, réprimandant au lieu de sévir quand on doit prendre le vote comme un acquis précieux de notre société, un droit fondamental. Élections CANADA ne prend même pas la peine de valider les inscriptions des «électeurs», car il s'avère, avec son attitude, que le vote des «ploucs» ne vaut pas la peine d'être protégé.

    Le ridicule vient bien davantage d'Élections CANADA que d'une émission animée par un «clown» probablement plus éduqué et certainement plus sympathique que vous.

  • Richard Lupien - Abonné 10 novembre 2013 06 h 53

    Le Bouffon, dîtes-vous?

    Toutes les présences de ce Coderre à l'émission l' Infoman, de même que toutes les apparition de ce même Coderre à l'émission Gérard D. Laflaque auraient dû être comptabilisées par le directeur des élections.

    Car, je ne crains pas de me tromper, plusieurs citoyens se laissent joliment influencés par de désigné Bouffon et par son compère du dimanche soir, le superficiel Chapleau qui en est resté un irrécupérable attardé politique.

    • Solange Bolduc - Inscrite 11 novembre 2013 15 h 59

      Je ne crois pas que Chapleau soit superficiel, il a des points de vue et les expriment en caricatures!

      Je suis parfois d'accord, d'autres fois non, mais enfin, c'est un caricaturiste talentueux qui me fait rire parfois...

      Mais les caricatures du Devoir sont, de mon point de vue, bien meilleures, plus subtiles, elles me font rire moins superficiellement que celles de Chapleau, très souvent ! Ce qui n'empêche Chapleau d'en avoir de très bonnes !

  • Chantal Bédard - Inscrite 10 novembre 2013 10 h 06

    Qu'importe l'éthique!

    Jean-René Dufort est bien culotté de faire la leçon à Elections Canada alors qu'il a lui-même, de son propre chef, contaminé la course à la chefferie de deux partis politiques québécois en inscrivant une plante verte, un chihuahua et une fillette de trois ans sur la liste des membres du PQ en 2005, et en inscrivant l'ancien président du Gabon, Omar Bongo, sur la liste des membres de l'ADQ en 2009...et en votant sous ce nom. Ces exactions, commises lors d'une élection provinciale ou fédérale, sont passibles de milliers de dollars d'amende. Mais qu'importe l'éthique!

    GillesTaillon a remporté la chefferie de l'ADQ par une seule voix. Imaginez un seul instant que la chefferie du PQ aie été gagnée par une seule voix et que cette voix eût été celle de Jean-René-Dufort, alias Omar Bongo. Il aurait disparu du signal radio-canadien en un rien de temps. Mais Jean-René Dufort travaille toujours à la société d'État à titre d'humoriste, tout en arborant fièrement sa carte de presse lors d'événements politiques. Pathétique!

    Chantal Bédard, Québec

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/200

    • Sylvain Auclair - Abonné 11 novembre 2013 09 h 20

      Au contraire: ce que JR Dufort dénonce, ce sont les trous béants du système. Il n'y avait aucune raison de réprimander les deux personnes mentionnées dans l'article, puisqu'elles n'ont pas vraiment voté deux fois. Il faudrait au contraire les remercier.

    • Sylvain Auclair - Abonné 11 novembre 2013 09 h 33

      Il y a quelques années, un proche du PLQ avait laissé entendre, en privé, que l'élection d'André Boisclair à la tête du PQ tenait peut-être à la facilité avec laquelle on pouvait s'inscrire pour voter. Qui résisterait à l'envie de choisir l'adversaire le plus facile à battre?

    • Michel Gagnon - Inscrit 11 novembre 2013 11 h 47

      Pourriez-vous faire l'effort de comprendre que l'émission Infoman, par le biais de l'humour, met à jour et dénonce toutes les failles et les stupidités de notre société? Et le fait d'une façon très efficace.