Selon son avocat, Rob Ford pourrait envisager une cure de désintoxication

Rob Ford a perdu sa tribune à la station NewsTalk 1010.
Photo: La Presse canadienne (photo) Nathan Denette Rob Ford a perdu sa tribune à la station NewsTalk 1010.

L’avocat du maire de Toronto a affirmé vendredi que Rob Ford évaluait ses options, incluant celle d’aller dans un centre de désintoxication.

 

Me Dennis Morris a toutefois affirmé qu’il revenait au maire Ford de préciser lui-même ses intentions, évoquant le caractère imprévisible de son client.

 

L’avocat a fait valoir que les événements de jeudi - alors qu’une nouvelle vidéo a fait surface dans les médias montrant un maire Ford fortement agité proférant des menaces en utilisant les mots « tuer » et « meurtre » - ont été marquants pour son client.

 

M. Ford s’est excusé, disant avoir été « extrêmement, extrêmement enivré », mais refusant d’identifier la cible de ses menaces ou les motifs de sa colère.

 

Congé

 

Le plus important partisan du maire, son frère Doug, a laissé entendre vendredi qu’il avait besoin de prendre une pause. « Si Rob prend un peu de vacances, une semaine ou deux, avant de revenir, s’il perd 50 ou 60 livres, s’il demeure sobre et évite les embûches parce qu’il est un homme bon et honnête, il sera difficile de battre Rob Ford », a déclaré le conseiller municipal sur les ondes de la station de radio AM640.

 

Le maire a par ailleurs perdu sa tribune radiophonique, la station NewsTalk 1010 ayant annoncé vendredi que M. Ford et son frère Doug n’animeraient plus leur émission hebdomadaire.

 

En déplacement à Niagara-on-the-Lake, la première ministre ontarienne Kathleen Wynne a assuré vendredi qu’elle surveillait « très étroitement » la situation. « Pour moi, il est extrêmement important que le conseil municipal de Toronto soit en mesure de fonctionner, et voilà ce que nous surveillons de près », a-t-elle déclaré.

 

« Le maire adjoint est convaincu que le conseil peut fonctionner, nous devons donc laisser la situation suivre son cours. »

 

Mme Wynne a toutefois pressé Rob Ford de prendre les bonnes décisions pour sa famille et lui-même.

 

Le conseiller municipal Denzil Minnan-Wong, membre du comité exécutif, a fait savoir qu’il allait demander au conseil municipal de faire pression auprès de Queen’s Park pour relever le maire de ses fonctions si celui-ci ne se retire pas temporairement.

 

Dans un aveu étonnant, M. Ford a admis, mardi, qu’il avait fumé du crack dans un état d’ébriété extrême il y a environ un an.

 

Autres révélations

 

Vendredi soir, l’homme qui a tenté en vain de vendre la vidéo montrant le maire Ford en train de fumer ce qui semble être du crack a livré sa version des faits lors de l’émission The Fifth Estate. Mohamed Farah prétend qu’il a été victime de menaces après la révélation de l’existence de la vidéo dans les médias, dont certaines émanant du bureau du maire. M. Farah estime que son quartier, Dixon Road, subit encore aujourd’hui les conséquences des frasques du maire Ford.

 

 

Avec Le Devoir

À voir en vidéo