Scandale du Sénat: Brazeau, Duffy et Wallin sur le point d'être suspendus

Les sénateurs Patrick Brazeau, Mike Duffy et Pamela Wallin font tous les trois face à une motion qui les suspendra de la Chambre haute sans salaire si elle est adoptée. Ces trois anciens membres du caucus conservateur font l'objet d'une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Le leader du gouvernement au Sénat, Claude Carignan, a fait savoir jeudi qu'il allait déposer ces trois motions afin de préserver la dignité et la réputation de l'institution. Il s'inquiète également de la confiance des Canadiens envers le Parlement.

Cet avis survient quelques instants après que M. Duffy ait rendue publique une lettre dans laquelle il affirme devoir prendre congé de la Chambre haute pour des raisons médicales.

Le sénateur soutient avoir expédié jeudi matin la missive, adressée au président du Sénat, Noel Kinsella. Il dit avoir subi une opération à coeur ouvert en 2006, qui avait révélé des blocages. Un examen médical cette semaine aurait révélé un progrès de la maladie et son médecin lui aurait conseillé d'arrêter le travail.

M. Duffy s'est retrouvé dans l'eau chaude après avoir accepté un chèque de 90 000$ de l'ancien chef de cabinet de Stephen Harper, Nigel Wright, pour le remboursement de dépenses de logement auquel il n'avait pas droit.

Des irrégularités quant aux allocations de logement entachent également le dossier de M. Brazeau, qui fait par ailleurs face à des accusations criminelles de voie de fait et d'agression sexuelle.

Mme Wallin a dû pour sa part répondre à des questions concernant ses dépenses de voyage.

Tous les trois avaient été nommés au Sénat par Stephen Harper en 2008.


 

À voir en vidéo