La GRC soupçonne Duffy d’avoir payé un ami pour rien

Le sénateur Mike Duffy
Photo: La Presse canadienne (photo) Devaan Ingraham Le sénateur Mike Duffy

Le sénateur conservateur répudié Mike Duffy n’est pas au bout de ses peines. La Gendarmerie royale du Canada le soupçonne d’avoir utilisé son bureau de sénateur comme d’un guichet automatique pour verser de l’argent à un ancien collègue du monde médiatique.

 

Dans une déclaration sous serment déposée en cour, la GRC demande qu’on lui fournisse les relevés bancaires de l’ancien caméraman Gerry Donohue. Objectif : suivre le chemin parcouru par une somme totalisant 64 916,50 $. Le caporal Greg Horton, de la GRC, écrit qu’il a des motifs raisonnables de croire que « Michael Duffy a, par tromperie, mensonge ou autres moyens frauduleux, floué le Sénat du Canada d’une somme de 64 916,50 $ entre le 23 février 2009 et le 20 avril 2012 en octroyant des contrats de consultation pour des services de peu ou d’aucune valeur ».

 

M. Donohue est un ancien technicien de télévision aujourd’hui à la retraite qui a connu M. Duffy en 1989 alors qu’ils travaillaient ensemble à CJOH (devenu CTV). Lorsqu’il a été interrogé par les policiers, indique la déclaration sous serment, « il a reconnu ne pas avoir produit de travail tangible pour M. Duffy ». Selon les factures, M. Donohue devait développer le site Internet du sénateur. Il avoue ne jamais l’avoir même consulté. Il devait faire de la veille médiatique. Il reconnaît « avoir écouté les nouvelles », mais il ne croyait pas que c’était « sa responsabilité ». Il devait, toujours selon les descriptions de tâches émanant du Sénat, rédiger des discours. Il admet qu’il a tout au plus relu ceux que lui envoyait le sénateur.

 

Mystère

 

Toutefois, le mystère demeure sur la destination finale de l’argent. Puisqu’il recevait à l’époque des prestations d’invalidité, M. Donohue n’avait pas le droit de toucher des revenus. L’argent a donc été encaissé par son entreprise, Maple Ridge, une coquille à peu près vide sans employé que son épouse et son fils dirigeaient. Où est-il ensuite allé ? M. Donohue a dit aux enquêteurs que l’entreprise n’a pas retourné l’argent au sénateur, mais que ni son fils ni son épouse ne voulaient leur parler.

 

M. Duffy a été nommé au Sénat 2008. Il a démissionné du caucus conservateur en mai dernier. La GRC enquête sur ses dépenses, ses allocations de logement ainsi que sur le chèque de 90 000 $ reçu de l’ex-chef de cabinet de Stephen Harper pour rembourser ses dépenses illégitimes.

À voir en vidéo