En tournée dans l’Arctique, Harper attaque l’opposition

Whitehorse – Le premier ministre Stephen Harper a entamé dimanche sa visite de l’Arctique canadien en menant une charge à fond de train contre les deux principaux partis de l’opposition, mettant à l’essai des thèmes qui devraient sous-tendre la stratégie conservatrice jusqu’aux prochaines élections.

Il a présenté les conservateurs comme les champions de l’Arctique, au moment où la Défense nationale admettait qu’elle éprouvait des problèmes pour acheter des motoneiges afin d’équiper ses unités de réserve opérant dans cette région inhospitalière. Dans le cadre d’un discours hautement partisan livré devant un auditoire conquis d’avance, alors que s’achève un été marqué par les scandales des dépenses au Sénat, M. Harper s’en est pris à ses deux principaux adversaires. Il s’adressait ainsi à sa base électorale, qui a été durement ébranlée par les scandales de la chambre haute. Ces affaires ont coûté aux conservateurs trois sénateurs, qui siègent désormais comme indépendants.

Le chef du gouvernement a fait une mise en garde contre une calamité économique si les conservateurs perdaient les élections en 2015, affirmant que l’opposition avait « des propositions de dépenses et de hausses de taxes tellement extrêmes que le pire budget européen paraîtrait solide en comparaison ». « Ce que je vous dis, c’est qu’avec le Nouveau Parti démocratique et les libéraux, ce que vous voyez est ce que vous obtiendrez : des idées dangereuses et une pensée vide qui annuleraient tous les progrès que nous avons accomplis », a martelé le premier ministre, reprenant les thèmes chers aux conservateurs, soit l’économie, ainsi que la loi et l’ordre.

Pendant sa visite de six jours en Arctique, le premier ministre s’arrêtera au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et dans le Nord québécois.


 
1 commentaire
  • Philippe Morin - Inscrit 19 août 2013 08 h 00

    Et eux?

    Bien entendu, que leurs compressions aux agences d'inspection des aliments et à la conformité dans l'industrie pharmaceutique produisent des rappels de viande et des retards dans l'accord de permis important pour nos entrepreneurs du pays, ça, ce ne sont que des dommages collatéraux, je suppose?