Harper reste muet au sujet de la liste de fonctionnaires ennemis

Le gouvernement Harper refuse de confirmer les informations voulant qu’il ait dressé une « liste de fonctionnaires ennemis » dans le cadre de la transition qui suit le remaniement ministériel annoncé lundi. Dans un courriel daté du 4 juillet obtenu par des médias de la colline parlementaire à Ottawa, un responsable du cabinet du premier ministre Stephen Harper demande à tout le personnel ministériel du gouvernement d’inscrire sur une liste les noms de fonctionnaires qui risquent de poser des problèmes. Cette liste a été incluse dans les notes préparées pour faciliter l’entrée en fonction des nouveaux ministres ou des ministres qui ont changé de portefeuille. Carl Vallée, l’un des porte-parole du premier ministre, n’a pas voulu faire de commentaires sur le courriel qui a été coulé. Il s’est contenté de déclarer que le personnel « collaborait » avec les ministres, surtout les nouveaux, afin de « s’assurer qu’ils ont été complètement informés afin de poursuivre leur travail au bénéfice des contribuables canadiens ». Le courriel recommande d’éviter les fonctionnaires qui « ne peuvent accepter oui ou non comme réponse », et suggère de bien cerner les personnes avec qui il faut tisser des liens.

À voir en vidéo