Paillé veut une commission parlementaire immédiatement

Le chef du Bloc québécois Daniel Paillé demande la tenue d’une commission parlementaire immédiatement pour prendre les décisions qui s’imposent à la suite du déraillement ferroviaire mortel de Lac-Mégantic. M. Paillé estime que les parlementaires ne doivent pas attendre les résultats des diverses enquêtes qui sont en cours avant d’agir. Car certains aspects régis par le Code du travail et le ministère des Transports peuvent et doivent être amendés dans les plus brefs délais, a plaidé le bloquiste, qui a rendu visite mercredi aux sinistrés de la catastrophe qui ont trouvé refuge à la polyvalente Montignac. Même s’il a soutenu que ce n’était pas le temps de « tirer des cailloux » en direction du gouvernement conservateur, il a décoché une flèche à l’endroit du ministre fédéral des Transports Denis Lebel. « Au lieu de dire qu’il y avait eu moins de déraillements, je pense qu’il aurait dû se garder une petite gêne », a-t-il suggéré.

7 commentaires
  • Louis Gérard Guillotte - Abonné 11 juillet 2013 06 h 29

    Woûbec!!

    Se garocher sur une commission parlementaire à court-terme serait d'un piaillement
    affolé de basse-cour sans queue ni tête et où il ne suffirait que la sournoise présen-
    ce anticipée et crainte des renards,voir des loups,pour que l'on regagne le poulailler
    afin de s'y percher,se contentant d'un seul oeil ouvert au moindre craquement.

  • louis cossette - Inscrit 11 juillet 2013 07 h 13

    Rentrée parlementaire

    Un retour hâtif des députés en chambre serait de mise afin d'adopter des mesures qui visent à vraiment protéger les Canadiens. Les trains eux continuent de circuler dans des conditions à risque mettant nos vies en danger compte tenu du mauvais état des citernes pourtant jugé conforme à la règlementation en vigueur.

  • Hermil LeBel - Inscrit 11 juillet 2013 08 h 21

    Élémentaire prudence

    « M. Paillé estime que les parlementaires ne doivent pas attendre les résultats des diverses enquêtes qui sont en cours avant d’agir. »

    Me semble qu'il s'agit bien là d'une élémentaire prudence...

  • Francine La Grenade - Inscrite 11 juillet 2013 08 h 54

    Si le déraillement avait eu lieu au centre ville de Toronto...

    ... cette commission aurait déjà été mise sur pied. Mais lorsqu'une bombe à retardement sur rails explose dans un village de cette tribu quémandante et jamais satisfaite, alors on la somme de rester tranquille et on lui dit qu'après tout, la situation était bien pire avant.

    Harper a fait mettre les drapeaux canadiens en berne... au Québec seulement!! Pourquoi le mettrait-on en berne dans le reste du pays? Un train a explosé dans un village de la tribu: so what? C'est une tragédie locale, rien de plus.

  • Franklin Bernard - Inscrit 11 juillet 2013 09 h 01

    Oui, il est temps de «tirer des cailloux en direction du gouvernement fédéral»

    Ce gouvernement savait depuis longtemps qu'il y a des risques, notamment à Lac-Mégantic. Ce gouvernement savait que les wagons-citernes qui ont explosé ne sont pas conformes à la plus élémentaire prudence. Ce gouvernement savait que les voies ferrées sont en très mauvais état. Ce gouvernement a été témoin de plusieurs drames précédents. Ce gouvernement n'a rien fait.

    Des cailloux et pire encore.