Mulcair cause un incident à un poste de sécurité du Parlement

Photo: La Presse canadienne (photo) Sean Kilpatrick

Ottawa — Thomas Mulcair a été la cible d’attaques conservatrices, jeudi, après qu’il fut révélé que le chef néodémocrate a manqué de s’identifier en arrivant sur la colline parlementaire en matinée, ignorant par la suite le véhicule de la GRC qui tentait de le rattraper.


À son arrivée dans l’enceinte parlementaire, jeudi, M. Mulcair a salué le gardien de sécurité, comme c’en est son habitude, pour ensuite poursuivre sa route vers l’édifice du Parlement. L’agent de sécurité n’a toutefois pas reconnu le leader du NPD. Une voiture de la Gendarmerie royale du Canada a donc suivi celle de M. Mulcair, la talonnant de près avec ses gyrophares allumés. M. Mulcair se serait seulement arrêté lorsqu’il a gagné sa place de stationnement, a rapporté jeudi le réseau CTV. En chemin, il aurait aussi omis quatre ou cinq arrêts obligatoires.


Selon CTV, qui citait des sources à la GRC, une fois arrêté, M. Mulcair aurait lancé à l’agent de la GRC « Vous ne savez pas qui je suis ? », pour ensuite ajouter « Ça va vous attirer des ennuis. »


La GRC n’a pas voulu confirmer ou commenter cet incident, jeudi.


Le leader politique n’était pas présent aux Communes, en après-midi, ayant pris la route pour Québec. Son bureau a expliqué, par voie de communiqué, que « l’officier ne l’a pas reconnu, ce qui a provoqué un malentendu. Quand M. Mulcair s’est rendu compte de ce malentendu, il a eu une conversation polie avec un autre agent. […] M. Mulcair s’est excusé. […] Il n’a pas reçu d’avertissement ou de contravention » et le tout aurait été réglé « de manière cordiale ».


Mais il n’en fallait pas plus pour que les conservateurs saisissent la balle au bond pour dresser un portrait négatif du chef néodémocrate, en rappelant sa réputation d’« angry Tom ». « Le chef du NPD a démontré très clairement qu’il n’a pas le tempérament pour être premier ministre du Canada », a répondu sans relâche le ministre du Patrimoine, James Moore, à presque toutes les questions qu’ont posées les députés néodémocrates aux Communes. M. Moore a en outre accusé M. Mulcair de se croire au-dessus de la loi et d’avoir manqué de respect envers les forces de l’ordre.


Les députés conservateurs s’étaient par ailleurs fait distribuer, à leur entrée en Chambre, des feuilles arborant un arrêt rouge sur lequel était inscrit « Stop Mulcair ». Le secrétaire parlementaire aux affaires autochtones Greg Rickford a brandi sa feuille derrière le néodémocrate Charlie Angus pendant que ce dernier tenait un point de presse. Le NPD a déposé une plainte officielle aux Communes.

À voir en vidéo