Importante opération policière à Toronto: le maire Ford n'en sait rien

Le maire Rob Ford a soutenu devant les journalistes qu'il ne savait rien de l'opération policière. Il n'a pas voulu commenter l'allégation d'un citoyen selon laquelle il aurait quelque chose à voir avec le déploiement de l'opération.
Photo: La Presse canadienne (photo) Chris Young Le maire Rob Ford a soutenu devant les journalistes qu'il ne savait rien de l'opération policière. Il n'a pas voulu commenter l'allégation d'un citoyen selon laquelle il aurait quelque chose à voir avec le déploiement de l'opération.

Toronto — Une importante opération policière matinale est menée jeudi, principalement dans le Grand Toronto, mais aussi dans d'autres régions de l'Ontario.

La porte-parole de la police de Toronto, Wendy Drummond, a affirmé que 30 mandats avaient été émis pour l'opération appelée «Project Traveller» visant la saisie d'armes à feu et de stupéfiants, surtout.
 
Les perquisitions ont commencé peu après 5h et impliquent plusieurs corps policiers, dont la Police provinciale de l'Ontario. On ignore encore le nombre d'arrestations réalisées et projetées.
 
Parmi les endroits ciblés figurent deux immeubles à appartements de l'ouest de Toronto où une centaine de policiers lourdement armés ont perquisitionné. L'un des édifices est celui où aurait été tournée une présumée vidéo montrant le maire de Toronto, Rob Ford, fumant du crack et prononçant des paroles offensantes pour les minorités ethniques, notamment.
 
En réaction, le maire Ford a soutenu devant les journalistes qu'il ne savait rien de l'opération policière. Il n'a pas voulu commenter l'allégation d'un citoyen selon laquelle il aurait quelque chose à voir avec le déploiement de l'opération.
 
Plus de détails sur le projet Traveller seront dévoilés jeudi midi par le chef de police de Toronto, Bill Blair.

À voir en vidéo