Accident nucléaire : le ministre Oliver veut revoir les règles de dédommagements

Ottawa – Des sources ont révélé à La Presse canadienne que le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, s’apprêtait à dévoiler son plan pour augmenter le montant que les exploitants de centrales nucléaires canadiens devraient débourser en cas d’accident. Ce montant est actuellement établi à 75 millions de dollars, mais cette somme est largement considérée comme étant insuffisante, particulièrement dans la foulée du désastre de Fukushima qui a provoqué des dégâts de l’ordre de dizaines de milliards de dollars. Les conservateurs ont plusieurs fois présenté des projets de loi pour faire passer ce montant à 650 millions de dollars, mais tous sont morts au feuilleton. Cette fois, des documents obtenus plus tôt cette année par Greenpeace démontrent qu’Ottawa envisageait la possibilité d’augmenter le montant à un peu plus de 650 millions. Les écologistes veulent l’abolition du plafond, mais les partisans de l’énergie nucléaire soutiennent que cela serait un argument pouvant pousser une entreprise impliquée dans un accident à déclarer faillite et à laisser la facture au gouvernement.

À voir en vidéo