Dépenses des sénateurs: Mac Harb démissionne du caucus libéral

Ottawa — Le sénateur Mac Harb a démissionné du caucus libéral, après qu'un audit indépendant eut permis de découvrir qu'il avait injustement réclamé du Sénat 51 500 $ en allocations de résidence.

Il s'est engagé à contester en cour les conclusions de l'audit, mais il a décidé de quitter le caucus jusqu'à ce que l'affaire soit réglée.

M. Harb est l'un des trois sénateurs à qui on a ordonné de rembourser les allocations injustement versées.

Un sénateur dont la résidence est située à plus de 100 kilomètres de la capitale fédérale peut obtenir jusqu'à 22 000 $ par année en compensations pour une résidence secondaire à Ottawa.

M. Harb, qui a été député d'une circonscription d'Ottawa et qui possède plusieurs propriétés dans la capitale, a soutenu qu'un bungalow situé près de Pembroke, en Ontario, constituait sa résidence principale.

Or, l'audit a révélé que M. Harb n'y avait passé que 10 % de son temps lors de la période de 549 jours examinée par les vérificateurs.

À voir en vidéo