Stephen Poloz est nommé gouverneur de la Banque du Canada

Ottawa — Stephen Poloz, ancien patron d'Exportation et développement Canada, a été nommé nouveau gouverneur de la Banque du Canada en remplacement de Mark Carney, dont le mandat prendra fin le 1er juin.

Cette nomination, rendue publique jeudi, prendra effet le 3 juin.

La nomination de M. Poloz à un mandat de sept ans conclut un processus amorcé il y a cinq mois par le ministre des Finances, Jim Flaherty, pour trouver un successeur à M. Carney. Ce dernier avait alors annoncé sa démission pour accepter le même poste à la Banque d'Angleterre.

«Avec ses 30 ans d'expérience des marchés financiers et des principes de prévision et de politique économique, M. Poloz a une longue et brillante carrière dans les secteurs public et privé», a affirmé M. Flaherty en conférence de presse.

«Je suis convaincu qu'il possède les compétences et l'expérience nécessaires pour diriger la Banque du Canada en cette période d'incertitude économique mondiale», a-t-il ajouté.

M. Poloz occupe le poste de président et chef de la direction d'EDC depuis janvier 2011. Entré à EDC en 1999 comme vice-président et économiste en chef, il a été promu en 2004 au poste de premier vice-président, affaires générales.

Avant d'arriver à EDC, M. Poloz a travaillé pendant cinq ans à BCA Research, à Montréal, et à la Banque du Canada, où il a occupé diverses fonctions pendant 14 ans.

M. Poloz est titulaire d'un doctorat et d'une maîtrise en économie de l'Université de Western Ontario et d'un baccalauréat avec spécialisation en économie de l'Université Queen's.

«Les employés de la banque constituent sa plus grande force, et grâce à leurs efforts, la Banque du Canada est réputée à l'échelle mondiale être l'une des banques centrales les plus efficaces et respectées au monde», a déclaré M. Poloz.

M. Flaherty a par ailleurs profité de l'occasion pour rendre hommage à M. Carney.

«Mark Carney a été un leader visionnaire, un partenaire solide sur le plan économique et un ami», a affirmé le ministre.

«Nous avons été aux prises avec des difficultés économiques sans précédent ces dernières années, et nous les avons surmontées», a-t-il ajouté.

Le leadership de M. Carney et son habile gestion en situation de récession lui ont valu le respect de la communauté financière mondiale.

Plusieurs observateurs pressentaient le sous-gouverneur de la banque centrale, Tiff Macklem, âgé de 51 ans, pour prendre les rênes de l'institution.

Mais d'autres candidats avaient été évoqués, dont M. Poloz, un économiste de 57 ans.

Le poste de gouverneur de la banque centrale canadienne est assorti d'un salaire annuel d'entre 431 800 $ et 507 900 $.

 
4 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 2 mai 2013 17 h 09

    Proverbe physique

    «Dieu ne joue pas aux dés» - Albert Einstein

    • Marie-Ève Normandeau - Abonné 2 mai 2013 19 h 30

      Ce sont des dominos! Dieu joue t-il aux dominos? Aux cartes? à la marelle?

  • Roch Yves Simard - Abonné 2 mai 2013 21 h 15

    Au vu de son salaire, on doit présumer qu'il n'est pas compétent! Il ne va gagner que le quart du salaire de la présidente de Desjardins, qui elle-même, ne gagne que le tiers du salaire d'un banquier.

  • Carroll Roy - Inscrit 2 mai 2013 22 h 52

    Un photo qui n'inspire pas confiance.

    point.