Warawa s’incline

Ottawa – Il voulait faire voter par le Parlement une motion dénonçant les avortements dits sexo-sélectifs, mais ses collègues n’en ont pas voulu. Le député conservateur d’arrière-banc Mark Warawa s’incline donc. Il ne portera pas en appel la décision auprès du président de la Chambre des communes pour imposer le vote. « J’ai décidé de continuer à travailler sur la question des avortements sexo-sélectifs en prenant la parole dans les campus universitaires, en donnant des conférences et en prenant part à des débats. Au Parlement, je continuerai de travailler sur cet enjeu important avec mes collègues de tous les partis. » M. Warawa a refusé de dire si son parti l’avait menacé de représailles s’il allait de l’avant avec son initiative.

À voir en vidéo