Anciens combattants: la GRC enquête

Ottawa — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a ouvert sa propre enquête sur les allégations de harcèlement dont aurait été victime un défenseur des droits des anciens combattants récemment éjecté d’un groupe d’experts fédéraux. L’investigation de la GRC a été lancée à la demande de la Commission canadienne des droits de la personne, qui effectue de son côté une révision indépendante des récentes allégations d’Harold Leduc. Ce dernier avait provoqué une véritable tempête politique sur la colline l’an dernier en affirmant que des membres du Tribunal des anciens combattants avaient divulgué des informations confidentielles sur son diagnostic de stress post-traumatique. Il avait soutenu que cette fuite avait été orchestrée pour discréditer les décisions qu’il avait prises au tribunal, dont le mandat est de réviser les demandes d’indemnités d’anciens combattants qui ont été rejetées.

À voir en vidéo