Scientifiques muselés - La Commissaire fédérale à l'information ouvre une enquête

Ottawa — La Commissaire fédérale à l'information a accepté d'ouvrir une enquête sur certaines politiques et méthodes qui semblent museler les scientifiques du gouvernement canadien.
 
Le bureau de Suzanne Legault répond ainsi à une plainte détaillée qu'ont déposée le Centre du droit de l'environnement de l'Université de Victoria et le groupe de défense de l'éthique Démocratie en surveillance.
 
Ils ont déposé un long rapport le mois dernier relevant plusieurs cas où, dans six différents ministères et agences gouvernementales, les points de vue scientifiques — financés par les fonds publics — avaient été supprimés, ou réduits à quelques lignes préparées à l'intention des médias.
 
Dans une lettre adressée aux plaignants, la commissaire Legault a indiqué que son mandat prévoit effectivement d'enquêter sur toute politique gouvernementale, pratique et ligne directrice qui entrave l'accès à l'information.
 
Mme Legault a ajouté que cela inclut les pratiques gouvernementales visant à restreindre ou empêcher la communication entre les scientifiques et les médias ou la population canadienne.
 
Le gouvernement de Stephen Harper a été accusé, depuis son arrivée au pouvoir en 2006, d'avoir muselé les scientifiques fédéraux sur plusieurs sujets, et plus particulièrement dans les dossiers environnementaux.
2 commentaires
  • André Lacombe-Gosselin - Abonné 2 avril 2013 01 h 57

    Pas surprenant !

    Quand on a un dictateur à la tête du gouvernement fédéral, il s'appelle actuellement Stephen Harper ! :-(

  • Louise Lefebvre - Inscrite 2 avril 2013 16 h 29

    Il est temps!

    Enfin, il est temps qu'il se passe quelque chose!Attention à vous Mme Legault il pourrait vous museler aussi...même vous congédier comme il l'a déjà fait...