Le NPD se lance dans les appels automatisés

Claude Patry
Photo: La Presse canadienne (photo) Sean Kilpatrick Claude Patry

Le député transfuge Claude Patry a droit au même traitement que son ex-collègue Lise St-Denis l’an dernier : le Nouveau Parti démocratique a mené lundi soir une campagne d’appels automatisés encourageant les électeurs de Jonquière-Alma à se plaindre de la défection de M. Patry, qui est passé au Bloc québécois la semaine dernière.

Le message lu aux répondants rappelait que Claude Patry « s’est fait élire en tant que membre de l’équipe de Jack Layton. La semaine dernière, il s’est moqué de vous en quittant le NPD pour rejoindre un autre parti. Nous croyons qu’il devrait avoir le courage de ses convictions en démissionnant et en se présentant à une élection partielle ».


Puisque Claude Patry « n’a pas demandé l’avis » de ses électeurs avant de prendre sa décision, le message se poursuivait en offrant aux citoyens la possibilité d’exprimer leur mécontentement : « Appuyez sur le « 1 » pour laisser un message à Claude Patry lui demandant de respecter votre choix démocratique. »


Ceux qui ont appuyé sur le « 1 » ont alors laissé un message au bureau du NPD. « Nous allons trouver un moyen de les acheminer à Claude Patry », a indiqué au Devoir Chantal Vallerand, directrice nationale du NPD.


À la mi-janvier 2012, le NPD avait utilisé une méthode semblable pour marquer le départ de Lise St-Denis vers le Parti libéral. Sauf qu’en appuyant sur le « 1 », les citoyens voyaient alors leur appel redirigé directement au bureau de Mme St-Denis. La stratégie avait eu pour effet de bloquer les lignes téléphoniques de la nouvelle députée libérale, qui s’était plainte de la situation. Un mois plus tard, Mme St-Denis avait accusé le NPD de harcèlement, parce que son ancien parti avait organisé une consultation téléphonique dans sa circonscription.


Selon Chantal Vallerand, la campagne d’appels automatisés est terminée dans Jonquière-Alma. « On ne veut pas harceler la population, mais faire valoir notre opinion. » Samedi, le NPD s’était payé une page de publicité dans le journal Le Quotidien pour dénoncer la défection de M. Patry. Ce dernier a indiqué qu’il « s’attendait un petit peu à ça ».


Interrogé mardi à la Chambre des communes, le chef du NPD, Thomas Mulcair, s’est dit « extrêmement d’accord » avec la stratégie retenue par le parti. Son homologue du Bloc, Daniel Paillé, a au contraire jugé « honteuse » la campagne.

9 commentaires
  • Yves Claudé - Inscrit 6 mars 2013 01 h 03

    NPD : une opération vengeresse, honteuse et contre-productive !

    Le NPD tombe bien bas dans ses piètres représailles à l’endroit du député Claude Patry. Cette hargne, manifestée en particulier par Monsieur Mulcair, rappelle très fâcheusement les attitudes d’un certain Pierre Trudeau et du PLC contre le Québec et son affirmation nationale.

    Nous assistons à une opération vengeresse, honteuse et contre-productive, qui devrait accélérer la perte d’influence du NPD au Québec, un parti qui montre son vrai visage, après une opération de séduction qui ne pourra manifestement pas être renouvelée.

    Les députés québécois du NPD qui conserveraient un certain sens de la dignité doivent se trouver dans une situation plus qu’inconfortable … qui pourrait bien devenir carrément insupportable dans un très proche avenir : pourquoi ne pas abréger ce supplice moral en suivant l’exemple de Claude Patry ? Chacun sait que dans toutes les histoires de “beau risque”, il y a les plus amères désillusions pour ceux qui “donnent une chance” à un système politique dans lequel nous n’avons, en tant que nation québécoise, pas notre place.

    Yves Claudé

    • Raymond Labelle - Abonné 6 mars 2013 12 h 13

      Sur le principe, le NPD a ici raison. De façon générale, tout transfuge devrait avoir le courage de démissionner et se représenter sous sa nouvelle allégeance. Cela devrait même être une règle obligatoire car, à plusieurs reprises, nous avons vu des transfuges ne pas honorer le sens du vote des gens qui les ont élus – l’histoire montre que l’on ne peut compter sur le sens de l’honneur des transfuges sur ce point.

      Beaucoup de gens votent pour le parti aux élections plutôt que pour la personne même qui le représente – la vague orange dont M. Patry a bénéficié en est d’ailleurs un exemple. Les appels automatisés ne font rien d'autre que réitérer ce principe et il est bien que ce principe fondamental soit rappelé à la population.

      Il est de bonne guerre de dénoncer la trahison par un transfuge du sens du vote des gens qui l’ont élu. C’est ce que mérite tout transfuge qui n’a pas le courage de démissionner et se représenter sous sa nouvelles allégeance – peu importe de quel parti il vient et à quel parti il va.

    • Loraine King - Abonnée 6 mars 2013 14 h 49

      M. Labelle - si vous avez une minute, allez écouter l'enregistrement du message envoyé par le NPD, disponible sur le site web de Radio-Canada. Vous entendrez la représentante du parti dire que les électeurs du comté ont voté pour l'équipe de Jack Layton...

      La trahison c'est le mensonge que trop de gens perpétuent. La vérité est autre : aucun électeur ne vote pour l'équipe de Jack Layton, pour une vague ou pour un parti. Nous votons tous pour des personnes, des députés aussi libres de leurs opinions que vous et moi.

      Pour ma part, j'aimerais qu'il y ait un député par semaine qui change de parti afin que les électeurs finissent par comprendre ce qu'on leur demande faire, soit élire une personne, plutôt que de se bercer de leurs illusions et de se laisser acheter par de la propagande politique.

      Trahison est un mot trop fort pour être utlisé de manière aussi cavalière.

    • Raymond Labelle - Abonné 7 mars 2013 10 h 34

      Mme King. Il me semble clair que la vague orange qui a balayé le Québec vient de la décision des électeurs d'appuyer le NPD, et peut-être son chef, plutôt que le candidat local. Beaucoup des candidats élus du NPD étaient inconnus des électeurs.

      Et les députés du Bloc qui ont été battus ne pouvaient pas tous être si mauvais - c'est que les gens avaient décidé de ne pas voter pour le Bloc. Le Bloc a été battu dans le comté de M. Patry, et aussi le candidat qui le représentait. Il me semble assez irréfutable que M. Patry a été élu parce que les gens avaient décidé de voter pour le NPD, ou son chef Jack Layton, davantage que pour sa personne.

      Le mot « trahir » est ici de façon juste : « ne pas respecter son engagement ». M. Patry a bel et bien « trahi » (au sens le plus rigoureux du terme) le NPD et les gens qui ont voté pour ce parti dans son comté en passant au Bloc.

      Je pourrais accepter que M. Patry démissionne et ait le courage de se représenter sous la bannière du Bloc, ce qu’il n'a pas l'intégrité de faire.

  • Jacques Patenaude - Abonné 6 mars 2013 08 h 57

    Mulcair ou harper: la même hargne

    On nous parlait d'une coalition progressiste pour battre Harper, de mettre entre parenthèse la question nationale pour sauver les meubles face à une montée de la droite trop inquiétante. Comme souverainiste et progressiste s'était attrayant mais voila ce qu'on ne nous avait pas dit c'est qu'il y aurait un prix à payer. Désormais gare à ceux qui ne sont pas des fédéralistes inconditionnels. La hargne se déclenchera dès vous ne serez pas d'accord avec la ligne du parti sur la question nationale. Le but de cette opération est sans doute de faire peur à ceux qui au NPD ne sont pas des inconditionnels du fédéralisme. Dans cette coalition il n'y a pas de mise entre parenthèse de la question nationale. La déclaration de Sherbrooke c'était un piège. Que le NPD ne soit pas content de la défection d'un député est une chose mais qu'il démontre autant de hargne à son endroit montre son vrai visage: Ce parti est aussi hargneux que le parti de Harper. Des discours différents mais une même façon de faire de la politique. Si vous n'êtes pas des fédéralistes inconditionnels n'adhérez pas au NPD une fois le bras pris dans le tordeur le reste y passera de gré ou de force.

  • Jean Boucher - Inscrit 6 mars 2013 11 h 36

    Un nouveau parti canadien à Ottawa Canada ?/!*

    Contenu d'un prochain message robocalls dans un quartier près de chez-nous en provenance d'Ottawa:

    Le Nouveau parti conservateur libéral démocrate canadien du Canada annonce aujourd'hui officiellement sa naissance. Le premier et tous les autres congrès du parti auront lieu à Toronto au Canada. Parmi les orateurs invités mentionnons le discours très attendu du très honorable député de Windsor-Tecumesh Canada à qui tous les Canadiens sont particulièrement reconnaissant pour nous avoir enfin débarasser, en catimini, de l'ex chef du Bloc québécois Québec.

  • Benoit Toupin - Abonné 6 mars 2013 16 h 46

    Engagez-vous qu'il disait...

    Surpris d'être élus, plusieurs députés du NPD se sont retrouvés sur la scène politique sans avoir appris les moeurs de la vie d'élu; entre autres, les danger de la dissidence. Certains se sont acclimatés à leur rôle, d'autres attendent la prochaine élection sans faire de vague; Monsieur Patry a choisi la fidélité à ses convictions souverainistes; j'imagine qu'on a pas posé trop de questions à ce sujet au moment de son investiture; pourquoi serait-ce un crime maintenant? Ne soyons pas dupes, le NPD a poussé très fort pour dénicher des candidats dans tous les comtés du Québec. Il ne devrait pas se surprendre de la faiblesse de leur conviction et se garder une petite gêne avant de crier au loup...

  • Benoit Toupin - Abonné 6 mars 2013 16 h 46

    Engagez-vous qu'il disait...

    Surpris d'être élus, plusieurs députés du NPD se sont retrouvés sur la scène politique sans avoir appris les moeurs de la vie d'élu; entre autres, les danger de la dissidence. Certains se sont acclimatés à leur rôle, d'autres attendent la prochaine élection sans faire de vague; Monsieur Patry a choisi la fidélité à ses convictions souverainistes; j'imagine qu'on a pas posé trop de questions à ce sujet au moment de son investiture; pourquoi serait-ce un crime maintenant? Ne soyons pas dupes, le NPD a poussé très fort pour dénicher des candidats dans tous les comtés du Québec. Il ne devrait pas se surprendre de la faiblesse de leur conviction et se garder une petite gêne avant de crier au loup...