Ottawa bonifie son aide au Mali

« Les investissements importants du Canada au cours de la dernière année permettront à notre pays de poursuivre le travail entrepris au Mali pour sauver des vies, notamment au moyen de l’aide humanitaire et de l’aide au développement », a annoncé le ministre de la Coopération internationale, Julian Fantino, par communiqué mardi. Le Canada ne versait plus d’aide directe au gouvernement malien depuis le coup d’État de mars 2012. Les nouvelles sommes promises par Ottawa - qui s’ajoutent à 75 millions alloués depuis un an - seront donc versées par le biais d’organismes internationaux.


La communauté internationale était réunie à Addis-Abeba, en Éthiopie, mardi, et les participants ont convenu de contribuer de 450 millions $US à la mission militaire menée au Mali. L’enveloppe annoncée par M. Fantino ne fait pas partie de ces efforts.


L’opposition a salué l’aide humanitaire promise, notant que le Canada doit absolument s’impliquer, puisque toute la région est menacée par les insurgés islamistes. « Il faut absolument que le Canada […] montre qu’il reste engagé, qu’il est encore un partenaire sur la scène internationale et en Afrique », a cependant insisté la néodémocrate Hélène Laverdière, qui aimerait voir Ottawa mener le bal international en matière de développement de la démocratie ou des droits de la personne.

À voir en vidéo