Idle No More prend de l'ampleur

Le mouvement de contestation autochtone Idle No More a pris de l'ampleur, mercredi: ses partisans ont bloqué des ponts, ralenti la circulation sur certaines routes et érigé un blocus sur une importante voie ferrée de Via Rail, près de Marysville, en Ontario.

VIA a prévenu que les voyageurs entre Montréal et Toronto pouvaient être affectés par le barrage. Ceux dont l'itinéraire croise la manifestation seront déplacés par transport terrestre; ils peuvent donc s'attendre à des retards.

Les Algonquins de la réserve de Lac-Barrière, en Abitibi, ont ralenti la circulation sur la route 117.

Des centaines de personnes se sont également réunies au pont Ambassador, qui relie Detroit à Windsor, en Ontario, menaçant de bloquer la frontière américaine au passage le plus utilisé du pays.

Quelques manifestants ont agité des drapeaux et arrêté un train sur une voie ferrée située à une heure de distance à l'ouest de Winnipeg.

Dans le Nord de l'Alberta, des membres de la nation de Lubicon Lake prévoient installer des postes d'information sur les routes de cette région connue pour ses sables bitumineux.

À Fredericton, environ 150 personnes ont manifesté devant la résidence officielle du lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, Graydon Nicholas, en solidarité avec le mouvement Idle No More. Les manifestants ont entrepris leur marche dans la réserve de Saint Mary's, pour ensuite jouer du tambour et chanter, des affiches au bout des bras, en marchant dans la ville de Fredericton.

À voir en vidéo