Trudeau appuie CNOOC

Ottawa – Plusieurs lui ont reproché de manquer de profondeur, en tardant à détailler ses idées politiques, mais voilà que Justin Trudeau a fait sa première annonce en appuyant le rachat de la pétrolière Nexen par la société chinoise CNOOC. Dans une lettre ouverte publiée chez Postmedia mardi, l’aspirant-chef libéral plaide que la transaction créera des emplois pour la classe moyenne. Quant à ceux qui voient en la société d’État chinoise une menace à la sécurité nationale - comme l’un de ses adversaires David Bertschi -, M. Trudeau leur réplique que ce ne sont que 3 % des concessions des sables bitumineux qui sont en jeu. Le Canada est « un petit marché qui doit exporter et attirer des investissements », écrit M. Trudeau, en précisant qu’il faudrait néanmoins imposer certaines conditions à CNOOC en matière d’environnement et de droit du travail notamment.

1 commentaire
  • Franklin Bernard - Inscrit 21 novembre 2012 08 h 48

    À libéral, libéral et demi. On dirait John James

    Un autre qui a décidé de vendre nos richesses naturelles au plus offrant, étranger de préférence.