Cybersécurité

Le gouvernement fédéral est préoccupé par sa propre cybersécurité, mais le ministre de la Sécurité publique refuse d’indiquer d’où viennent les menaces. Vic Toews a admis, mercredi, que certains pays représentent un risque plus important que d’autres, mais il n’a pas voulu indiquer lesquels. M. Toews a fait ces commentaires alors qu’il annonçait un investissement de 155 millions de dollars sur cinq ans pour renforcer l’infrastructure de technologies de l’information du gouvernement fédéral, et pour améliorer la détection des «cybermenaces». Ces fonds s’inscrivent dans la Stratégie de cybersécurité du Canada, et s’ajoutent au financement de 90 millions sur cinq ans et aux 18 millions récurrents, annoncé en 2010.