ONU Femmes Canada reste coi sur Rona Ambrose

La ministre de la Condition féminine et pro-vie, Rona Ambrose, a-t-elle vraiment reçu un prix d’ONU Femmes Canada ? Le doute plane alors que le groupe onusien refuse de confirmer ou infirmer l’honneur qui aurait été décerné à la ministre de Stephen Harper.

« La seule personne habilitée à parler au nom d’ONU Femmes Canada est Almas Jiwani [la présidente] et elle n’est pas disponible pour faire des commentaires», a indiqué une des personnes dans son entourage.


La semaine dernière, la ministre Rona Ambrose avait révélé qu’elle avait été choisie pour recevoir le prix annuel du groupe en raison de ses efforts pour faire désigner le 11 octobre Journée internationale des filles. Mais voilà : Mme Ambrose ayant appuyé la motion M-312 rouvrant ainsi le débat sur l’avortement, toute la communauté féministe canadienne demande sa démission.


Selon nos informations, Mme Ambrose a été avertie le 18 juin par lettre qu’elle recevrait ce prix. Le vote sur la motion M-312 a eu lieu fin septembre. Dans le passé, le prix ONU Femmes Canada a été décerné la première semaine d’octobre.


On ignore pourquoi il ne l’aurait pas encore été cette année. « La ministre […] a hâte de le recevoir au nom de tous les Canadiens une fois qu’une cérémonie officielle aura été prévue », indique son bureau.

À voir en vidéo