Le pont de l’île des Soeurs devra être reconstruit

Des consultations publiques liées à l’évaluation environnementale du projet de remplacement du pont Champlain auront lieu cet automne.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Des consultations publiques liées à l’évaluation environnementale du projet de remplacement du pont Champlain auront lieu cet automne.

Suivant la recommandation de ses ingénieurs, le gouvernement fédéral s’attaquera d’abord aux structures en périphérie du pont Champlain avant d’amorcer la construction du nouveau pont lui-même.


Le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, a annoncé hier à Montréal le lancement d’un appel d’offres pour la construction d’un pont-jetée parallèle au pont de l’Ile des Soeurs, qui relie l’Île des Soeurs à l’île de Montréal et qui constitue la plus courte section du pont Champlain.


Ce pont-jetée, qui doit être complété d’ici 2015, comprendra trois voies dans chaque direction et servira à contourner le pont de l’île des Soeurs afin de permettre sa reconstruction.


Il sera construit avec des amas de pierres dans la rivière, recouvert d’une chaussée et traversé de tuyaux afin de permettre l’écoulement d’eau. Bien que le plan d’affaires ne soit pas encore réalisé, le ministre Lebel a dit s’attendre à ce qu’il en coûte une centaine de millions de dollars.


Par ailleurs, trois viaducs qui appartiennent au gouvernement fédéral sur le tronçon de l’autoroute 15 entre le pont de l’Île des Soeurs et l’échangeur Turcot seront également démolis et reconstruits, des travaux qui débuteront dès l’an prochain. « Lorsqu’une firme d’ingénieurs te dit : le premier pont que vous devriez remplacer dans le corridor, c’est le pont de l’Île des Soeurs, on prend ça très au sérieux et on va construire un pont-jetée pour qu’il n’y ait pas d’interruption de la circulation », a indiqué le ministre Lebel pour expliquer la décision d’y aller d’abord avec ce projet avant de s’attaquer au principal ouvrage.


Quant au pont Champlain lui-même, le ministre a dit s’attendre à annoncer dans les prochaines semaines le nom de la firme ou du consortium qui aura remporté l’appel d’offres pour préparer le dossier d’affaires.


De plus, des consultations publiques liées à l’évaluation environnementale du projet auront lieu cet automne.


En ce qui concerne l’impact environnemental du pont-jetée, qui entraîne le déversement de milliers de tonnes de pierre dans le cours d’eau entre l’Île des Soeurs et l’île de Montréal, le ministre a indiqué qu’elles seraient soumises aux nouvelles règles fédérales.


« Bien sûr qu’on va respecter toutes les règles environnementales. Le dernier budget a des règles environnementales qui ont été modifiées quelque peu, mais bien sûr que toutes les règles environnementales seront respectées là-dedans », s’est-il contenté de répondre lorsqu’interrogé à ce sujet.

À voir en vidéo