La colline parlementaire en blanc et rouge pour la Fête du Canada

Ottawa – Les activités entourant la 145e Fête du Canada ont attiré des milliers de personnes sur la colline parlementaire à Ottawa lors des célébrations du 1er juillet, aujourd’hui.

Des policiers du Carrousel de la GRC ont escorté le gouverneur général David Johnston et son épouse Sharon, qui prenaient place à bord un carrosse tiré par des chevaux, jusqu'à la colline parlementaire où le blanc et le rouge étaient à l'honneur.
 

M. Johnston a procédé à l'inspection de la garde d'honneur avant d'être salué par 21 salves d'honneur. Des avions de chasse CF-18 ont ensuite survolé l'édifice du Parlement pour donner le coup d'envoi aux festivités.
 

Le gouverneur général et le premier ministre Stephen Harper ont affirmé à la foule que les Canadiens avaient de nombreuses raisons d'être fiers et reconnaissants.
 

«Soyons fiers de notre économie solide et florissante. Soyons fiers de notre société bienveillante et pleine de compassion (...) Soyons fiers et préparons-nous à applaudir ceux et celles qui prendront bientôt part aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres, nos jeunes athlètes canadiens», a lancé M. Harper.
 

Le 200e de la guerre de 1812

Ils ont également souligné le rôle joué par le Canada dans la guerre de 1812, dont on commémore le 200e anniversaire cette année, et qui est l'un des thèmes centraux des célébrations.
 

Le premier ministre a parlé d'un événement ayant permis de donner naissance au Canada grâce à l'union de citoyens de toutes origines, qui se sont rassemblés et se sont battus pour leur pays.
 

« En combattant ensemble en 1812, nos ancêtres ont jeté les bases d'un sentiment commun de nationalité canadienne fondé sur la diversité, a plaidé le premier ministre. Ils ont jeté les bases de la vision de liberté, de démocratie et de justice qui est notre héritage, le Canada, le meilleur pays au monde.»
 

Le gouverneur général a rendu hommage aux Canadiens. Ces derniers, a-t-il fait valoir, sont des travailleurs acharnés qui se démènent pour le bien de leur famille, de leur communauté et de leur pays.
 

« Ayant voyagé à travers le pays et visité des milliers de Canadiens et leurs communautés, je sais à quel point vous travaillez fort », a-t-il affirmé.
 

«Je sais aussi que peu importe l'âge ou les convictions, tous les Canadiens veulent bâtir un meilleur avenir pour ce pays », a ajouté M. Johnston.
 

De la musique, mais pas la reine

Simple Plan, Feist, Roch Voisine, Donny Parenteau et Neverest ont offert musique et chansons pour le spectacle du midi. Un autre concert aura lieu en soirée, pour lequel s'ajouteront Marie-Mai et Misstress Barbara.
 

En l'honneur du Jubilé de diamant d'Élizabeth II, le God Save the Queen, l'hymne royal, a été joué lors du grand spectacle devant le Parlement.
 

La reine avait assisté au spectacle du 1er juillet en 2010 et le God Save the Queen avait aussi été joué pour l'occasion. L'an dernier, son petit-fils William et son épouse Kate avaient pris la relève sur la scène.
 

Les festivités d'Ottawa devaient se conclure, comme à chaque année, par des feux d'artifice lancés au-dessus de la rivière des Outaouais, près du Parlement.
 

La Fête du Canada est soulignée partout au pays. Des activités ont eu lieu un peu partout au Québec ainsi qu'à Montréal et à Québec.


 
8 commentaires
  • Mario Azlaska - Inscrit 1 juillet 2012 20 h 37

    En rouge et blanc et ...orange...

    Bonne fête national a tous les canadiens et canadiennes.
    ...et orange...pour l,espoir...

  • Gilles Théberge - Abonné 1 juillet 2012 21 h 20

    Intéressant

    Comme ça «La Fête du Canada est soulignée partout au pays. Des activités ont eu lieu un peu partout au Québec ».

    Hé ben. Je suis allé au village tantôt. Je n'ai vu personne. Est-ce qu'ils sont allés festoyer en ville àl'ocasion de la fête du Canada ou bien est-ce qu'ils ont profité d'un congé pour aller à la pêche ?

    En réalité qu'est-ce qui est fêté ? La guerre de 1812...? Big deal!

  • Stanislas Vézina - Inscrit 2 juillet 2012 07 h 13

    La fête de qui ?

    Il y aurait aurait lieu de se demander s'il s'agissait vraiment la fête du Canada ou de la royauté britannique.

  • Jean Lapointe - Abonné 2 juillet 2012 07 h 59

    Une marque de commerce


    Les gens qui se disent des Canadiens peuvent bien fêter s'ils le veulent.

    Mais je me demande bien ce qu'ils fêtent .

    Auparavant c'était la soi-disant confédération qui était célébrée le 1er juillet. Cela avait un certain sens dans la mesure où, si je ne m'abuse, cette confédération, qui n'en était pas une mais plutôt une fédération, était entrée en vigueur le 1er juillet 1867.

    Mais on dirait que du côté anglophone on jalousait un peu la fête nationale du Québec le 24 juin et on dirait qu'ils se sont dits qu'ils devaient peut-être faire quelque chose de semblable en espérant qu'un jour leur fête à eux pourrait englober et remplacer celle du Québec. Ils nous ont usurpé à peu près tout à commencer par le nom «Canada» et en passant par plusieurs symboles tels le castor et l'hymne national.

    Ils font donc de nombreux efforts pour tenter de faire quelque chose de plus spectaculaire que ce qui se fait au Québec les 23 et 24 juin dans l'espoir d'avoir le dessus sur nous et ils ont appelé ça la fête du Canada.

    Mais que fêtent-ils exactement si ce n'est un souhait que le Canada devienne un jour un vrai pays, ce qu'il n'est pas encore?

    Car, pour le moment, le Canada c'est plus une marque de commerce qu'autre chose, une idée en l'air et non pas une réalité.

    En d'autres mots, c'est plus une business qu'autre chose. A ce que je sache il n'existe pas au Canada un sentiment d'appartenance nationale semblable à celui qu'on retrouve au Québec.

    C'est peut-être en train de se faire, mais j'ai l'impression qu'ils le font beaucoup plus contre nous que pour eux ou encore parce qu'ils nous envient.

    De notre côté, je pense que nous nous sentons de plus en plus Québécois et de moins en moins volontaires pour «embarquer» dans leur trip, surtout depuis que le gouvernement Harper a ramené la monarchie anglaise dans le tableau.

    Il faudrait quand même qu'ils réalisent que nous sommes très nombreux au Québec à n'en pas vouloir de leur Canada.

  • Richard Nault - Inscrit 2 juillet 2012 08 h 06

    Fête du Canada

    Bonne fête du multiculturalisme, du néolibéralisme, de l'unilinguisme, du conservatisme, de l'anti-historisme ... and God save the Queen ;-)