Accès à l'information - Le Canada fait piètre figure

Ottawa - Alors que le 30e anniversaire de la Loi sur l’accès à l’information approche, le Canada se trouve en 51e position sur la liste des pays possédant un programme d’accès à l’information, derrière l’Angola, la Colombie et le Niger.

Une fois les chiffres standardisés, le Canada descend encore plus bas, soit de 11 points, dans le classement depuis sa publication initiale, en septembre, dans le cadre d’un projet révolutionnaire réalisé par le Centre pour la loi et la démocratie d’Halifax et Access Info, un organisme basé à Madrid. Le rapport qui accompagne l’évaluation affirme qu’il est malheureux de voir qu’un pays autrefois parmi les chefs de file mondiaux en matière d’accès à l’information a essuyé un tel recul. Selon le texte, cette situation s’explique par les progrès survenus sur le plan international, progrès que le Canada n’a pas su suivre. D’après le rapport joint au classement, la loi canadienne sur l’accès à l’information n’a subi aucune modification importante depuis sa création, en 1983. « La négligence des échéanciers, l’imposition de frais, l’absence d’un processus d’appel public et les exemptions générales pour certaines entités politiques sont tous des éléments qui contreviennent aux normes internationales en matière d’accès à l’information, indique le rapport. L’approche désuète du Canada est aussi le résultat d’un manque de volonté politique pour améliorer la situation. »

3 commentaires
  • Denis Miron - Inscrit 23 juin 2012 05 h 21

    51 ème position derrière l'Angola, la Colombie et le Niger

    Si l’information est l’oxygène de la démocratie, force est de constater que son asphyxie est fortement avancée. Et avec le projet de loi mamouth C-38, nous avons pu constater comment le cerveau du pays est déjà atteint avec le peu de temps accordé par les conservateurs pour en débattre et voter.Il serait désormais plus pertinent de se comparer à d’autres dictatures plutôt qu’à d’autres démocraties, car en élisant H…r nous venons franchir la ligne qui différencie ces deux modes d’organisation politique.

    « La guerre c’est la paix
    La liberté c’est l’esclavage
    L’ignorance c’est la force »

    George Orwell (1984)

    Et pourquoi pas?
    «La démocratie, c'est la dictature»

  • François Dugal - Inscrit 23 juin 2012 08 h 04

    Retournons la question

    Retournons la question: dans quel domaine le Canada, «plusse meilleur»™ pays du monde, fait-il bonne figure?

  • Jacques Moreau - Inscrit 23 juin 2012 15 h 09

    Comment on mesure l'inconnue ?

    J'ai de la misère à comprendre comment on mesure l'accès à l'information. On conviendra qu'il y a des informations qui sont privés, personnelles et confidentielles; donc seul les personnes ayant un besoin de savoir devrait avoir accès à cette info. Comment comptabilisez-vous la quantité d'info que vous êtes censé ignorer? Moi, si je fais une contribution politique illégale, soyez sûr que je ne le dirai qu'à la seule personne qui doit savoir, et, par prudence, je m'efforce d'éliminer les empreintes digitales.