Graham Fraser dénonce des «compressions déguisées» aux langues officielles

Ottawa — Des compressions déguisées réduisent le budget des langues officielles, a affirmé le commissaire Graham Fraser qui indique que ses vérifications des institutions fédérales vont diminuer en conséquence.

Le commissaire aux langues officielles a soutenu que le refus du gouvernement de lui accorder les 6,4 millions réclamés pour moderniser le système informatique de son bureau fait en sorte qu’il devra gruger ailleurs dans son budget pour se les procurer.

Du coup, il devra réduire ses enquêtes et ses vérifications qui visent à s’assurer que les institutions du gouvernement respectent bel et bien leurs obligations en matière de langues officielles dans leurs services aux citoyens.

En mars, aucune coupure n’avait été indiquée au dernier budget fédéral au chapitre des langues officielles.

Mais aujourd'hui, alors qu’il témoignait devant le comité des langues officielles, M. Fraser a qualifié ce refus du gouvernement de «compressions déguisées».

Le commissaire s’inquiète aussi de l’impact global des coupures de 5,2 milliards sur trois ans dans l’appareil étatique annoncées par le gouvernement Harper. Il craint que les différents ministères ne sabrent dans leurs programmes d’apprentissage linguistique pour réussir à boucler leur budget.

L’un des membres conservateurs sur le comité, Jacques Gourde, a indiqué que le commissariat devait faire sa part comme tous les autres ministères et agences pour le retour à l’équilibre budgétaire. Il se dit confiant qu’après la mise en place du nouveau système informatique, le rythme de croisière du commissariat reprendra.

À voir en vidéo