F-35: la Défense nationale a retenu de l’information, dit Kevin Page

Ottawa — Le directeur parlementaire du budget a affirmé aux députés que le ministère de la Défense nationale avait refusé de fournir des informations essentielles à son bureau alors qu’il tentait d’évaluer les coûts réels du programme d’achat de la flotte de chasseurs F-35.

Kevin Page a déclaré qu’il était désormais évident que son bureau avait seulement obtenu des renseignements partiels pour son rapport de mars 2011, qui avait finalement estimé à 29 milliards le coût total de la facture d’achat des 65 chasseurs furtifs F-35.

Devant le Comité des comptes publics de la Chambre des communes, M. Page a signalé que le dernier rapport du vérificateur général avait mis à jour des lacunes dans les quelques documents d’information transmis par les responsables du ministère de la Défense nationale.

Or, en vertu d’une motion parlementaire, le ministère avait l’obligation de fournir la totalité des documents dont il disposait, selon M. Page.

Le comité se penche actuellement sur le rapport du vérificateur général du Canada, Michael Ferguson. Le document déposé en avril émet des doutes quant aux allégations du gouvernement Harper, selon qui les appareils coûteraient seulement 14,7 milliards.

De leur côté, les députés conservateurs ont remis en question la méthode de calcul que M. Page a utilisée pour en arriver à ses conclusions.
6 commentaires
  • Nicole Moreau - Inscrite 3 mai 2012 12 h 42

    C'est ça la transparence à laquelle les conservateurs s'étaient engagés...

    Pour moi, comme pour beaucoup d'autres, c'est un détournement de régime auquel on assiste...on ne peut que se demander quelle sera la prochaine étape, parce qu'il y en a sûrement une autre qui s'en vient

  • Pierre Marcotte - Inscrit 3 mai 2012 13 h 02

    Encore 3 ans

    Élu depuis à peine 1 an, nous allons souffrir encore de longues années de cette gouvernance conservatrice rétrograde monarchique. La preuve est faite que le Canada peut très bien s'organiser sans tenir compte de l'opinion du Québec. Une autre preuve de faite est celle qui démontre que le Québec nourrit d'autres ambitions que celles du ROC.
    Préparons-nous donc à quitter ce navire fédéraliste. Préparons notre avenir sur notre propre navire et voguons selon nos règles à nous.

    • Maco - Abonné 3 mai 2012 14 h 33

      4 ans. Ils vont le fait au complet! Désolé!

  • Leys - Inscrit 3 mai 2012 14 h 06

    Vers une dictature capitaliste

    Avec le baillon imposé (encore une fois) sur le nouveau projet de loi des Conservateurs et la modification au code de conduite de Radio-Canada, on ne peut que se rendre à l'évidence : le Canada ressemble de plus en plus à une dictature, et je pèse à peine mes mots. Avec la fin du financement public des partis et les accointances de ce gouvernement avec le grand capital, ils ont toutes les chances d'être réélus, d'autant qu'on musèle toute forme d'opposition. Ceux qui ont à coeur la démocratie (au-delà des querelles partisanes droite-gauche, fédéralistes-souverainistes) devraient mettre tout en oeuvre pour la sauvegarder.

  • Marc-Andre Fortier - Abonné 3 mai 2012 14 h 39

    Question de calcul...

    «De leur côté, les députés conservateurs ont remis en question la méthode de calcul que M. Page a utilisée...»

    Les députés remettent en question sa méthode de calcul mais pas les allégations du directeur parlementaire du budget les accusants d'être allé à l'encontre d'une motion parlementaire.

    C'est à croire que le non respect des règles parlementaires est devenu un modus videndi pour ce gouvernement.

  • Pierre-R. Desrosiers - Inscrit 3 mai 2012 21 h 51

    Les militaires

    Ches les militaires, le niveau psyychologique des haut-gradés est d'environ 12 ans. Ils veulent leurs jouets et sont prêts à tout, y compris mentir, pour les obtenir.

    Et lorsque, de surcroît, le gouvernement est mené par des idéologues bornés, alors c'est la fête.

    Desrosiers
    Val David