En bref - Vers un transfert d'autorité

M. Lebel a indiqué que l'appel d'offres pour l'évaluation environnementale du nouveau pont Champlain était terminé et que son ministère était à évaluer les propositions reçues.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir M. Lebel a indiqué que l'appel d'offres pour l'évaluation environnementale du nouveau pont Champlain était terminé et que son ministère était à évaluer les propositions reçues.

Ottawa sera prêt à entamer des discussions visant à transférer au Québec l'autorité sur les ponts Jacques-Cartier et Champlain lorsque la reconstruction de ce dernier (notre photo) sera complétée.

De passage dans la métropole pour y annoncer des investissements au Port de Montréal, le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, a indiqué hier qu'il était clair que des discussions à ce sujet devraient éventuellement avoir lieu. M. Lebel a fait valoir que les discussions en cours entre les trois ordres de gouvernement relativement au pont Champlain démontrent bien l'opportunité d'explorer cette possibilité. Les ponts Champlain et Jacques-Cartier sont les seuls ponts intraprovinciaux sous autorité fédérale au Canada. Les autres ponts relevant d'Ottawa chevauchent deux provinces ou la frontière canado-américaine. M. Lebel a par ailleurs indiqué que l'appel d'offres pour l'évaluation environnementale du nouveau pont Champlain était terminé et que son ministère était à évaluer les propositions reçues. Il a réitéré que cette évaluation durerait deux ans plutôt que les trois prévus initialement, mais il a refusé de transposer cette économie de temps à l'échéancier global du projet, qui aurait pu ainsi être ramené de 10 à 9 ans.
1 commentaire
  • Notsag - Inscrit 16 mars 2012 08 h 41

    Pourquoi s'arrêter là

    "Ottawa sera prêt à entamer des discussions visant à transférer au Québec l'autorité sur les ponts Jacques-Cartier et Champlain lorsque la reconstruction de ce dernier (notre photo) sera complétée. "

    Si ces ponts relèvent de la responsabilité du fédéral, c'est qu'il s'est approprié le fleuve St-Laurent. Tant qu'à y être, le fédéral devrait rendre au Québec cette partie de son territoire.