Sécurité de vieillesse - La réforme étendue aux 55 ans et moins?

Ottawa — Les conservateurs refusent toujours de préciser ce qu'ils ont en tête pour leur réforme du programme de la Sécurité de vieillesse, mais un premier indice semble avoir été offert aux Communes hier. La ministre des Ressources humaines a laissé entendre que les changements envisagés pourraient s'adresser aux 55 ans et moins.

Questionnées pour une sixième journée à la Chambre des communes, les troupes de Stephen Harper ont continué d'éviter de dévoiler leurs intentions quant aux changements au programme de retraite annoncés sans préavis par le premier ministre de passage en Suisse, il y a dix jours. Ceux-ci se feront à long terme, ne toucheront pas les prestataires de Sécurité de vieillesse ou ceux qui approchent de l'âge de la retraite, et les conservateurs tentent sim-plement d'assurer la viabilité du programme social fédéral pour les générations futures, ont-ils répété en choeur hier.

Or, la ministre des Ressources humaines, Diane Finley, âgée de 54 ans, a laissé entendre que son propre groupe d'âge pourrait être touché. «Je peux assurer aux gens qui approchent l'âge de la retraite qu'ils ne seront pas touchés par des changements. Nous allons nous assurer que les gens de mon âge et que les plus jeunes ont l'occasion de préparer leur plan de retraite aussitôt que possible, avant leur retraite», a-t-elle affirmé, laissant entendre que les Canadiens de son âge verraient des changements à leur plan de retraite.

Les conservateurs refusent obstinément de préciser les changements qu'ils envisagent. Il pourrait s'agir de faire passer l'âge d'admissibilité à la Sécurité de vieillesse de 65 à 67 ans, selon des rumeurs que le gouvernement n'a jamais démenties. Si le gouvernement affirme prévoir des changements à long terme, les commentaires de Mme Finley laissent entendre qu'ils pourraient plutôt survenir dans dix ans.

Pour le moment, le ministre des Finances, Jim Flaherty, refuse d'indiquer les options envisagées par Ottawa. Il a simplement indiqué que le budget, attendu dans les prochaines semaines, donnerait une première idée des modifications prévues par le gouvernement fédéral.

À voir en vidéo