Trabelsi en appelle de la révocation de son statut de résident

Le statut de résident permanent au Canada du beau-frère de l'ancien dictateur tunisien Zine el-Abidine Ben Ali a été révoqué par Ottawa peu après son arrivée au pays l'an dernier, mais Belhassen Trabelsi a fait appel de cette décision et il peut rester ici en attendant.

Il comparaîtra le 23 avril devant la Commission de l'immigration et du statut de réfugié pour contester cette décision.

Le ministère de l'Immigration avait décidé l'an dernier de révoquer son statut parce que M. Trabelsi n'a pas respecté ses obligations de résidence au Canada. Pour que son statut de résident permanent soit valide, une personne doit avoir résidé au pays pendant au moins deux ans pendant chaque période de cinq ans.

On croit que Belhassen Trabelsi s'est discrètement réfugié à Montréal avec sa famille, en janvier 2011, à la suite de l'effondrement de la dictature de Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie. Le milliardaire a alors fait usage de son statut de résident permanent au Canada pour se réfugier au pays.

Les autorités canadiennes sont depuis très discrètes sur le sort de M. Trabelsi, mais La Presse canadienne a appris que le ministère de l'Immigration avait révoqué son statut peu après son arrivée au pays. «Un ordre de révocation a été déposé, mais lorsqu'une personne fait appel de cet ordre, elle demeure résidente permanente jusqu'à ce qu'une décision soit prise par le membre de la commission en charge du dossier», a déclaré Robert Gervais, un porte-parole de la Commission.

La Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés stipule que si ses règles ne sont pas respectées, un résident permanent peut recevoir un avis d'interdiction de séjour. Une telle mesure exige que la personne quitte le Canada dans les 30 jours à partir du moment où la mesure devient exécutoire. Si elle fait appel de cette décision, elle peut cependant demeurer au Canada le temps des procédures.

Le gouvernement intérimaire de Tunisie a déjà lancé un mandat d'arrêt international contre Belhassen Trabelsi.