Inspection des aliments: des compressions mettraient la santé des Canadiens en danger

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) prévoit des compressions budgétaires de 21,5 millions $, ce qui se traduirait par la perte de 234 emplois.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) prévoit des compressions budgétaires de 21,5 millions $, ce qui se traduirait par la perte de 234 emplois.

Les compressions budgétaires au gouvernement fédéral pourraient mettre en danger la santé des Canadiens, selon le syndicat des inspecteurs en salubrité des aliments. Lors d’un point de presse à Ottawa, le président du Syndicat Agriculture - AFPC, Bob Kingston, a dit espérer faire reculer le gouvernement avant le dépôt du budget fédéral.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) prévoit déjà des compressions budgétaires de 21,5 millions, ce qui se traduirait par la perte de 234 emplois.

M. Kingston ajoute à cela la diminution de 5 à 10 % du budget réclamée à toutes les agences et ministères fédéraux par le gouvernement Harper. Il croit que l’inspection des aliments subirait les plus grosses pertes d’argent et d’effectifs.

M. Kingston rappelle la crise de la listériose de 2008, après laquelle le gouvernement avait augmenté le nombre d’inspecteurs des viandes. Il craint qu’Ottawa ne se prépare à faire marche arrière.

Vingt-trois personnes étaient décédées après avoir consommé de la viande froide contaminée en 2008.

La fille d’une de ces 23 victimes accompagnait M. Kingston aujourd'hui à sa conférence de presse à Ottawa. Karen Clark dit que l’attitude du gouvernement fédéral dans ce dossier lui fait craindre le pire. D’après elle, le gouvernement agit comme si la crise de la listériose avait été oubliée.

 
5 commentaires
  • Stephanie L. - Inscrite 16 janvier 2012 14 h 25

    Une question de priorité!

    Que voulez-vous, les avions militaires et les portraits de la Reine, ça ne se paie pas tout seul...

  • northernbud - Inscrit 16 janvier 2012 14 h 38

    Beau calcul !

    Typiquement conservateur !
    Pour sauver 20 millions à cette agence, combien ça va coûter en soins de santé pour traiter ceux que ça va rendre malades ?
    Autre bel exemple du complet manque de vision de ce gouvernement, aveuglé par son idéologie libertarienne.

  • Jeremie Poupart Montpetit - Inscrit 16 janvier 2012 16 h 14

    HA HA HA... j'en ris aux éclats d'obus...

    Bien entendu, n'oublions pas que la SCIENCE, moteur des avancées technologiques en santé, en ingénierie et en environnement, ce n'est que de la foutaise selon notre cher Premier ministre (illustre cuistre)... il est prêt à ramener la Reine et à se faire conseiller par des fondamentalistes religieux, mais pas à promouvoir le domaine scientifique vers lequel nous devrions nous tourner pour résoudre les crises économiques et sociales...

    Récapitulons la stratégie conservatrice:
    -> Couper dans Environnement Canada pour éviter toute évaluation correcte des effets des projets de développement à grande échelle autant sur les communautés locales que sur les écosystèmes

    -> Couper dans Statistiques Canada pour éviter que toute donnée réaliste et critique à l'évaluation de notre pays ne soit compilée

    -> Couper dans les fonds de recherche et développement Canadien pour limiter le développement de technologies prometteuses

    -> Couper dans l'agence Canadienne d'inspection des aliments pour éviter qu'une évaluation rigoureuse et essentielle soit faite périodiquement avec professionnalisme

    -> Prendre des mesures unilatérales inutiles en ce qui concerne le financement de la santé (un domaine somme toute provincial)

    -> Augmenter les incitatives économiques pour quelques domaines industriels controversés (sables bitumineux et ressources naturelles non-renouvelables)

    -> Rire de la population du Canada, et du Québec tout particulièrement, en finançant au passage a coût de milliard l'industrie militaire...

    Au final, j'ai l'impression d'être dans une business et non un pays... Sauf que le problème reste qu'un pays, c'est pas une business avec des actionnaires, il y a des vrais personnes là dessous qui souffrent !!!

    Jérémie P.M.
    Étudiant au doc. en Sc. de l'environnement

  • Airdutemps - Inscrite 16 janvier 2012 20 h 47

    Surpopulation mondiale...

    Et si nous commencions l'élimination par les Canadiens et les Québécois. Il faudra bien commencer à quelque part, n'est-ce pas ?

    Et mourir le ventre plein plutôt que vide, n'est-ce pas une belle mort ?

  • Franklin Bernard - Inscrit 17 janvier 2012 09 h 41

    Harper et la social-démocratie

    21 millions? Probablement ce que vont finir par coûter les conneries des fêtes du jubilée de Sa Majesté. Les tableaux, la papeterie, les timbres... Sans parler de la protection policière à venir, des déplacements de notables et des innombrables réceptions.

    Tout ce qui a fait du Canada une socal-démocratie, notamment tous les organismes créés pour protéger les citoyens contre les abus de l'État, de l'entreprise privée ou des individus, va peu à peu être détruit par Harper. Le registre des armes à feu, la santé... sont déjà victimes de l'absence totale de vision d'avenir et de projet de société de ces minables et irresponsables comptables.

    Qui ne se souvient encore du sinistre épisode de la viande avariée des années 60-70? Entre autres dangers qui nous guettent dans l'alimentation, est-ce qu'on croit vraiment que le crime organisé ne va pas sauter sur cette belle occasion d'empoisonner à nouveau les citoyens, lui qui règne en maître à tous les niveaux de la gestion publique? Que les toutes-puissantes multinationales américaines de l'alimentation à la Monsanto ne vont pas en profiter pour nous inonder d'OMG, de PCB, de nitrates, et autres pesticides?

    On venait d'écoper des morts probables à venir par armes à feu, il faut maintenant y ajouter les morts probables par empoisonnement alimentaire.

    Il ne reste plus qu'à souhaiter à Harper de se taper une bonne listériose ou salmonellose, de préférence au moment de la visite de sa reine.