Ottawa veut insuffler un peu de guerre 1812 à la Fête du Canada

Ottawa — Le gouvernement canadien a engagé un expert du milieu théâtral pour ajouter un zeste de guerre aux prochaines célébrations entourant la Fête du Canada.

Le producteur torontois Paul Shaw aidera à établir une programmation axée sur la guerre de 1812. Les célébrations comprendront aussi les habituelles prestations de chanteurs populaires et de danseurs. Comme à l'accoutumée, des feux d'artifice illumineront aussi la capitale du pays.

«Je m'occupe tout le temps d'événements spéciaux, alors on m'a demandé de faire ça», a-t-il affirmé en entrevue. M. Shaw a reconnu qu'il serait difficile de lier autant d'éléments contemporains avec des motifs historiques.

Le gouvernement conservateur, qui cherche à faire la promotion de la culture et de l'héritage militaires du Canada, a prévu un budget et des ressources tout au long de l'année afin de souligner le bicentenaire de la guerre de 1812 en Amérique du Nord.

La guerre de 1812 est peu connue à l'extérieur des milieux universitaires. Mettant aux prises la Grande-Bretagne et la jeune république américaine, le conflit s'est terminé sans faire de réels vainqueurs, mais certains historiens le considèrent comme un événement fondamental dans la formation de la nation canadienne.

Au Québec, cette guerre est surtout connue en raison de la bataille de Châteauguay, au cours de laquelle le lieutenant-colonel Charles de Salaberry, à la tête de miliciens canadiens-français, repoussa une force d'invasion américaine.

Le ministère du Patrimoine canadien a l'habitude d'exploiter des thèmes patriotiques lors du spectacle de midi sur la Colline du Parlement, le 1er juillet, donnant à la Commission de la capitale nationale (CCN) toute la liberté voulue pour organiser le spectacle du soir avec des chanteurs et des feux d'artifice. Toutefois, un récent document de la CCN indique que le thème de la guerre apparaîtra dans les deux spectacles cette année. «Les événements sur la Colline du Parlement présentent aussi une occasion-clé pour le gouvernement fédéral de susciter de l'enthousiasme et de l'excitation autour d'autres événements importants», est-il écrit dans ce document. «En 2012, le gouvernement du Canada commémore la guerre de 1812, et ce thème doit être incorporé dans les spectacles du midi et du soir», peut-on aussi lire.

La CCN a un budget de 3,7 millions pour les festivités du 1er juillet cette année. La valeur du contrat de M. Shaw n'a pas été révélée.
1 commentaire
  • Marc Chenier de Laval - Inscrit 9 janvier 2012 08 h 14

    Pour nous, c'est la bataille de Chateauguay

    D'accord pour la victoire, mais contre la symbolique monarchique des conservateurs de droite réformiste d'Harper. Honte au Canada pour tout ce qu'il font, dont la guerre!