Noël selon le chef conservateur

Stephen Harper profite de Noël pour véhiculer les mêmes messages politiques que le gouvernement conservateur martèle depuis son élection du <br />
2 mai dernier.<br />
Photo: Agence Reuters Chris Wattie Stephen Harper profite de Noël pour véhiculer les mêmes messages politiques que le gouvernement conservateur martèle depuis son élection du
2 mai dernier.

Ottawa — Que célèbre-t-on exactement quand on fête Noël? La naissance de Jésus le Christ? L'arrivée du Fils sauveur? À la rigueur, le solstice d'hiver souligné par les ancêtres païens? Rien de tout cela pour le premier ministre Stephen Harper. C'est plutôt l'occasion de parler de la situation économique canadienne, de vanter la création d'emplois et de remercier les «hommes et femmes qui portent l'uniforme».

Le bureau du premier ministre a envoyé hier la déclaration de Noël officielle de Stephen Harper. «Noël est une occasion de se réunir en famille et entre amis et pour regarder le passé avec reconnaissance, et de se tourner vers l'avenir avec espoir. Malgré l'instabilité mondiale qui persiste, l'économie du Canada a donné de bons résultats comparativement à celle d'autres pays. Notre pays est plus confiant et plus uni que jamais. Notre gouvernement va continuer à travailler fort pour créer des emplois et stimuler la croissance économique. Nous allons aussi continuer à promouvoir ce qui nous unit comme Canadiens. Pendant la période des Fêtes, n'oublions pas ceux qui sont moins privilégiés. Pensons avec gratitude aux hommes et aux femmes qui portent notre uniforme. Et soyons reconnaissants pour ce grand pays, le Canada.»

Le communiqué de presse reprend essentiellement les messages politiques que le gouvernement conservateur martèle depuis son élection du 2 mai. Cela tranche avec les déclarations officielles que fait M. Harper à l'occasion des fêtes religieuses d'autres groupes.

Pour célébrer Hanoukkah, la fête juive, M. Harper a fait parvenir mardi cette déclaration beaucoup plus ancrée dans la symbolique religieuse: «Il y a plus de deux mille ans, un petit groupe de croyants juifs a surmonté l'adversité et courageusement vaincu et repoussé ses oppresseurs, libérant Jérusalem et reprenant possession de son Temple sacré. Alors qu'ils procédaient à la reconsécration du Temple, un deuxième miracle s'est produit: une petite quantité d'huile tout juste suffisante pour une nuit a brûlé pendant huit jours. Depuis ce temps, en souvenir de ces miracles, le peuple juif du monde entier célèbre la sainte tradition de Hanoukkah, la fête des Lumières, qui s'étend sur huit jours.»

Le communiqué continue: «Symbole du triomphe de la lumière sur les ténèbres, de la liberté sur l'oppression et de la tolérance sur la persécution, cette célébration nous rappelle que des miracles peuvent se produire même dans les moments les plus sombres, et que la justice doit toujours vaincre la tyrannie. Hanoukkah nous rappelle aussi que chez nous, au Canada, nous sommes vraiment privilégiés de vivre dans une société libre, juste et tolérante, une société qui s'est enrichie des innombrables contributions et réalisations de la communauté juive du Canada.»

Autres fêtes religieuses

Même déclaration sentie pour les hindous le 25 octobre dernier à l'occasion de Diwali. «Diwali commémore le triomphe du bien sur le mal. C'est l'occasion de se rassembler en famille et entre amis pour réfléchir sur les événements de l'année écoulée et les aspirations de chacun pour l'avenir. C'est également l'occasion de rendre grâce pour les bienfaits qui nous sont accordés et de penser à aider nos prochains dans le besoin.»

Aux musulmans célébrant la fin du ramadan, M. Harper avait dit en août: «En cette journée importante, les musulmans du Canada et du monde entier marquent la fin du ramadan en célébrant l'Aïd al-Fitr — la fête qui marque la rupture du jeûne du mois de ramadan et le début d'un festin qui s'étend sur trois jours. Dans diverses communautés partout au Canada, les musulmans célèbrent ce moment de joie et de compassion en compagnie de leur famille et de leurs amis en se réunissant pour prier, donner aux moins fortunés et échanger des cadeaux. Les Canadiens sont fiers de vivre dans un pays riche de cultures et de religions du monde entier, un pays où l'on apprend les uns des autres et où l'on travaille ensemble à construire un Canada plus pacifique, plus prospère et plus uni.»
8 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 24 décembre 2011 08 h 43

    Le Canada

    Le Canada est le «plusse meilleur» pays du monde, point à la ligne.

  • Gilles Beaudet Maison Marie-Victorin - Inscrit 24 décembre 2011 09 h 32

    Noël n'est pas Hanukkah

    Qui a rédigé les voeux prononcés par Stephen Harper ? Le contenu de cet article montre que l'auteur ne tient pas compte de la véritable fête de Noël, dont l'origine est le mot latin NATALIS (naisssance).
    Noël est le 25 décembre, le rappel de la venue sur terre du Christ, Verbe incarné. Toute la civilisation chrétienne en témoigne. Harper, ou son secrétaire, l'ignore pour nous parler de célébrations qui n'ont aucun lien avec Noël. C'est une aberration et une insulte aux chrétiens et aux catholiques du Canada.

  • Maurice Monette - Inscrit 24 décembre 2011 16 h 14

    Voyons, voyons Monsieur Beaudet...

    ...si Vous feriez des recherches sérieuses dans des Manuscrits de Références, entre autres, la série "L'homme qui devint Dieu", rédigée par l'exégète Monsieur Gérald Messadié, Vous Vous rendriez compte que Jésus le Nazaréen n'est pas né le 25 décembre mais plutôt, au printemps vers les mois d'avril ou mai.

    Si le 25 décembre a été choisi comme date officielle, c'est plutôt à cause du soltice d'hiver qui marque la fin de la course rétrograde de notre Terre dans son cheminement pendant lequel les heures d'exposition au soleil diminuent dans l'hémisphère nord alors que dans celui du sud, c'est l'été. Puis, une fois que cette diminution des heures d'éclairement a attreint son minima, il y a un retour des heures d'éclairement qui se fait, jusqu'au solstice d'été, le 21 juin, le jour le plus long. Le solstice d'hiver, où l'éclairement est le plus court, ça tombe le 21 décembre.

    Alors, faites des Recherches Sérieuses et Vous verrez où est la Vérité!

    Bien vôtre,
    Maurice M.

  • Benjamin Trottier - Abonné 24 décembre 2011 17 h 07

    Ma version à moi irait comme suit...

    Les Québécois sont fiers de vivre dans un pays riche de cultures et de religions du monde entier, un pays où l'on apprend les uns des autres et où l'on travaille ensemble à construire un Québec plus pacifique, plus prospère et plus uni.

  • Jean Tremble - Inscrit 25 décembre 2011 09 h 06

    Énoncé de circonstance

    << (...) Et de remercier les ''hommes et femmes qui portent l'uniforme...'' >>

    ... du Père Noel (?)