Ottawa allège les frais douaniers pour les manufacturiers canadiens

Ottawa — Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a annoncé de nouvelles mesures d'allégement tarifaire totalisant 32 millions de dollars pour les manufacturiers canadiens.

Ces mesures permettront aux fabricants de ne plus payer des frais douaniers sur certains éléments importants utilisés notamment dans la transformation des aliments, l'ameublement et le matériel de transport.

M. Flaherty a indiqué qu'il s'agissait d'une mesure découlant de l'engagement du gouvernement canadien en 2010 de faire du pays une zone libre de droits de douane pour l'industrie de la fabrication. Elle fait partie de la stratégie gouvernementale visant à favoriser la croissance de l'emploi.

Le ministre a indiqué que les 70 produits qui bénéficieront de cet allégement tarifaire avaient fait l'objet de consultations avec le monde des affaires. Cette liste comprend le concentré de jus de pommes et d'autres mélanges entrant dans la confection de boissons, les articles de quincaillerie entrant dans la fabrication de meubles, les capsules de gélatine servant à fabriquer des produits pharmaceutiques et les courroies de convoyeur en plastique et en caoutchouc.

Lors d'une entrevue accordée hier à l'émission Question Period, sur les ondes de CTV, M. Flaherty a expliqué que plusieurs de ces tarifs dataient d'une autre époque, et qu'ils n'avaient désormais plus leur place.

«Si ces tarifs avaient du sens auparavant, aujourd'hui, ils ne servent plus qu'à nuire aux entreprises canadiennes et au secteur manufacturier», a-t-il dit.

M. Flaherty a ajouté qu'à son avis, le Canada ouvrait la voie mondiale en matière de réduction de tarifs pour le secteur manufacturier.

«En abaissant leurs coûts, nous accroissons la capacité de ces entreprises d'exercer leur concurrence au pays et à l'étranger, et nous les aidons à investir et à créer des emplois ici, au Canada.»

Depuis 2009, le gouvernement dit avoir éliminé les tarifs douaniers sur 1800 produits, faisant ainsi épargner 435 millions par année aux entreprises.