Vérificateur unilingue: Bob Rae demande un nouvel appel de candidature

Bob Rae souhaite que soit lancé un nouveau processus de sélection afin qu’un candidat bilingue soit recruté pour remplacer Sheila Fraser.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Bob Rae souhaite que soit lancé un nouveau processus de sélection afin qu’un candidat bilingue soit recruté pour remplacer Sheila Fraser.

Ottawa — Le chef libéral Bob Rae demande au premier ministre de repousser la tenue du vote sur la nomination de l’unilingue anglophone Michael Ferguson à titre de vérificateur général du Canada.

Il souhaite que soit lancé un nouveau processus de sélection afin qu’un candidat bilingue soit recruté pour remplacer Sheila Fraser.

Dans sa lettre, M. Rae reproche à Stephen Harper de ne pas l’avoir informé du fait que M. Ferguson ne remplissait pas l’une des exigences formulées pour le poste de vérificateur général par le gouvernement, à savoir la maîtrise des deux langues officielles du pays. Il avance que ne pas respecter les critères établis pour le poste constitue rien de moins qu’une «violation des règles fondamentales de la justice naturelle».

Selon le chef libéral, M. Harper aurait dû lui faire part de cette lacune lorsqu’il lui a demandé son opinion à titre consultatif au sujet de cette nomination.

Le gouvernement conservateur affirme depuis le début de la controverse entourant cette nomination qu’il a tout simplement choisi le candidat le plus qualifié pour le poste.

Comparaissant en comité parlementaire, M. Ferguson, qui devait utiliser le système de traduction simultanée pour comprendre les questions qui lui étaient posées en français, a prétendu être capable d’apprendre le français en un an.

À voir en vidéo

3 commentaires
  • Loraine King - Inscrite 3 novembre 2011 13 h 46

    Poursuite

    Le gouvernement pourrait-il faire l'objet d'une poursuite ? Se pourrait-il que certains vérificateurs unilingues aient décidé de ne pas soumettre leur candidature après avoir lu les critères établis pour le postes ? Ils seraient en droit de recourrir aux tribunaux ! Le gouvernement a attribué ce poste sous de fausses représentations.

    Qu'on regarde cette situation sous tous ses angles - elle est croche.

  • Gilles Bousquet - Inscrit 3 novembre 2011 14 h 44

    M. Bob Rae déchire sa chemise en retard

    M. Rae reproche à M. Harper de ne pas avoir mentionné que ce candidat était unilingue anglais, quand il a été consulté sur cette nomination mais, M. Rae, de son côté, a omis de lui demande M. Rae devrait le faire la prochaine fois.

    Gang d'unilingues fédéralistes. Le Nouveau-Brunswick bilingue a enduré une douzaine d'années, comme vérificateur de la province, unilingue anglais, ce nouveau vérificateur du Canada.

  • Raymond Saint-Arnaud - Inscrit 3 novembre 2011 16 h 17

    Le Roi

    Comme tous les rois, le Roi Harper se croit au-dessus des lois, Dei gratia à part cela. Il peut donc se moquer de la loi.

    Quelle hypocrisie de la part de ces religieux de droite qui nous font régresser comme pays, ce pays bancal qu’est le Canada.

    Pour nous Québécois, le mépris n’aura qu’un temps.