Avortement: d'autres conservateurs sont mécontents

Ottawa — Le front conservateur continue de se fissurer sur l'enjeu de l'avortement. Un troisième député de Stephen Harper est sorti de son mutisme hier pour dénoncer la décision du gouvernement de financer un groupe faisant la promotion de la planification familiale à l'étranger.

Maurice Vellacott a publié un communiqué de presse hier pour déplorer l'octroi d'une subvention canadienne de 6 millions de dollars à la Fédération internationale pour le planning familial (FIPF). «La FIPF tente de nous berner en nous faisant croire que parce que l'argent des contribuables canadiens n'ira que dans des pays où l'avortement est soi-disant illégal, l'argent ne financera pas des avortements, peste-t-il. Mais nous savons qu'au Bangladesh, par exemple, où le Canada fournira du financement, cette vile organisation fera des avortements précoces qu'on appelle par euphémisme "régulation menstruelle par succion". Si une femme n'a pas eu ses règles pendant huit semaines, ils feront cette régulation menstruelle.»

Une condition

Le gouvernement de Stephen Harper a décidé de lancer une vaste initiative de promotion de la santé maternelle dans les pays en voie de développement, mais à une condition: les organismes qui recevront de l'argent devront s'engager à ne pas prodiguer aussi des avortements. La FIPF est la bête noire du mouvement pro-vie parce qu'elle fait la promotion des méthodes de contrôle de la fertilité, dont l'interruption de grossesse. La Fédération a quand même obtenu du financement d'Ottawa, après près de deux ans de gel, parce que son projet se déroulera dans six pays où l'avortement est illégal, dont le Bangladesh.

«Même dans ces pays où l'avortement est techniquement illégal, il est naïf de penser que l'argent du Canada ne sera pas utilisé pour promouvoir l'avortement, poursuit M. Vellacott. Un des objectifs avoués de la FIPF est de faire voler en éclats les lois sur l'avortement dans tous les pays à travers le monde et faire reconnaître l'avortement comme un droit humain universel.»

Deux autres députés conservateurs, Brad Trost et Harold Albrecht, ont eux aussi manifesté leur vive déception et ont promis de continuer la lutte pro-vie de manière plus musclée.

Un autre député conservateur, Leon Benoit, a aussi manifesté son malaise, mais d'une autre façon. Il tentera de faire voter à la Chambre des communes une motion condamnant la FIPF parce qu'elle décerne chaque année un prix Margaret Sanger au motif qu'«une partie de la philosophie de Margaret Sanger relève de l'eugénisme». Mme Sanger a fondé en 1921 la National Birth Control Ligue, qui deviendra plus tard la FIPF. Cette infirmière était une militante pour le contrôle de la fertilité des femmes et reste à ce jour une icône du mouvement pro-choix. Toutefois, son parcours est assombri par le fait qu'elle croyait que les irresponsables, les pauvres et les illettrés devraient éviter de se reproduire.
2 commentaires
  • Nelson - Inscrit 1 octobre 2011 16 h 17

    Que ces conservateurs commencent pour réfuser aide médicale pour avorter à leurs mères, filles, petites filles.

    Il y a des monstres que ne comprennent pas que 50 millions des femmes avortent INÉVITABLEMENT dans le monde chaque année,

    et que sans aide médicale seront gravement traumatisés et beaucoup mourront,,

    que fassent ça à leur mère et filles aussi, et toutes les femmes de leurs familles, et à tous leurs amies.

  • Turbine - Abonné 1 octobre 2011 23 h 01

    Le Tea Party du Canada

    Comment a-t-on pu élire des êtres aussi malsains des droits de l'homme (et de la femme)? Comment a-t-on pu laisser faire? Harper a déjà flirté avec les groupes néo-nazis. J'ai un dégoût marqué pour ses politiques et sa pensée religieuse tronquée de fanatisme et partialité au nom de Sa Vérité. Ils sont dangereux ces incultes!