Huit lauréats du prix Nobel de la paix écrivent à Harper contre les sables bitumineux

Desmond Tutu
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Desmond Tutu

Edmonton — L’archevêque Desmond Tutu et sept autres lauréats du prix Nobel de la paix ont signé une lettre demandant au premier ministre Stephen Harper de faire ce qu’il peut pour stopper la croissance de l’industrie des sables bitumineux de l’Alberta.

La lettre au premier ministre canadien a été écrite trois semaines après que plusieurs lauréats du prestigieux prix eurent écrit une lettre au président américain Barack Obama lui demandant de bloquer le projet d’oléoduc Keystone XL, qui ferait augmenter les exportations vers les États-Unis de pétrole issu des sables bitumineux.

La lettre adressée à M. Harper a été signée par tous les signataires de la missive destinée au président Obama à l’exception du dalaï-lama.

Les lauréats du prix Nobel soulignent que M. Harper a déjà décrit les changements climatiques comme l’un des plus grands défis de l’Humanité. Ils lui demandent de passer de la parole aux actes en utilisant les pouvoirs fédéraux pour freiner la croissance de l’industrie des sables bitumineux.

Dans la lettre, les auteurs expliquent qu’il ne serait pas juste pour l’Humanité de choisir une voie qui causera l’extinction de centaines de milliers d’espèces, et qu’il serait aussi incorrect pour un petit groupe de riches de créer un problème comme les changements climatiques, pour ensuite ne pas faire leur part pour le régler.

La lettre précise que le Canada est bien placé pour être un leader dans la lutte aux changements climatiques. La missive salue notamment la loi ontarienne qui vise à cesser l’exploitation des centrales électriques au charbon, qui émettent beaucoup de gaz à effet de serre, qualifiant le tout de meilleure loi pour faire la promotion des énergies renouvelables en Amérique du Nord.

En plus de l’archevêque Tutu, les signataires de la lettre sont Mairead Maguire, Betty Williams, Adolfo Pérez Esquivel, Rigoberta MenchDu Tum, José Ramos-Horta, Jody Williams et Shirin Ebadi.

Ils ont été récompensés pour leurs efforts de promotion de la paix et de défense des droits de la personne en Afrique du Sud, au Timor oriental, en Irlande du Nord, en Argentine, en Iran et au Guatemala, ainsi que pour des causes comme l’interdiction des mines antipersonnel.

À voir en vidéo