Jack Layton quitte pour la dernière fois la colline parlementaire

À son départ de la colline, le cercueil de Jack Layton a pris la route vers Toronto, où il sera exposé à l'hôtel de ville où il a fait ses premières armes en politique comme conseiller municipal. Au City Hall de la ville (notre photo), des centaines de personnes sont déjà venues lui rendre hommage.<br />
Photo: La Presse canadienne (photo) Frank Gunn À son départ de la colline, le cercueil de Jack Layton a pris la route vers Toronto, où il sera exposé à l'hôtel de ville où il a fait ses premières armes en politique comme conseiller municipal. Au City Hall de la ville (notre photo), des centaines de personnes sont déjà venues lui rendre hommage.

Ottawa – Après avoir été salué par des milliers de citoyens, des dizaines de dignitaires et anciens collègues, ainsi que ses députés et son équipe politique, Jack Layton a quitté pour une dernière fois la colline parlementaire.

La dépouille du chef du Nouveau Parti démocratique reposait en chapelle ardente, dans le foyer de la Chambre des communes, depuis hier matin.

En début d'après-midi, son épouse, la députée Olivia Chow, ses enfants Sarah et Michael, sa petite-fille Beatrice, ainsi que ses frères et soeurs et la mère de Mme Chow l'ont escorté jusqu'à son départ de l'édifice où il s'était rendu tous les jours, pendant des années, pour défendre ses idées.

À sa sortie du parlement, une salve d'honneur de 15 coups de fusils a retenti sur la colline parlementaire, où régnait un rare silence depuis deux jours.

La foule, réunie sur le parterre devant le parlement, s'est instantanément mise à applaudir.

Puis, la carillonneuse du parlement a entamé l'hymne national, suivi de la célèbre pièce Imagine de John Lennon. Andrea McCrady a par la suite interprété Dominion March, une pièce écrite par le grand-père de Jack Layton lui-même, Phillip Layton.

Le répertoire de toute la journée avait d'ailleurs été méticuleusement choisi, puisque les paroles de tous les morceaux joués pendant le récital du midi parlaient d'«espoir».

À 14h20, le cercueil de Jack Layton a quitté la colline parlementaire. Il avait d'abord été salué par ses fidèles députés venus lui rendre hommage une dernière fois dans la rotonde du parlement.

Le décès soudain de Jack Layton, lundi, a suscité une onde de choc au pays.

Au cours des deux jours pendant lesquels il reposait en chapelle ardente au parlement, des milliers de citoyens sont venus lui rendre hommage, faisant parfois la file à l'extérieur pendant quelques heures, faisant même fi de la pluie intermittente hier.

Aujourd'hui, le temps incertain n'avait pas découragé le public, qui, même s'il était beaucoup moins nombreux que la veille, faisait déjà la file devant le parlement avant même l'ouverture des portes. Le défilé de citoyens était tout de même aussi constant que la veille.

Compte tenu de la foule immense qui s'était présentée hier pour rendre un dernier adieu au chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) - un chiffre estimé à plusieurs milliers -, les employés de la Chambre des communes ont ouvert les portes du parlement une demi-heure plus tôt que prévu ce matin. La veille au soir, ils avaient accordé plus d'une heure supplémentaire au public, qui s'était déplacé en si grand nombre malgré le mauvais temps.

Ce sont des milliers d'hommes et de femmes de tous âges, plusieurs les larmes aux yeux d'autres retenant difficilement leurs pleurs, qui ont défilé, en silence, devant le cercueil couvert d'un drapeau du Canada pour lui rendre hommage.

À l'extérieur, les bouquets de fleurs et les messages au «bon Jack» continuaient aussi de se multiplier, sur la pelouse de la colline parlementaire. Et inspirés des Torontois qui ont recouvert de messages à la craie la place située face à l'hôtel de ville de la Ville Reine, les pierres entourant la flamme du centenaire abritaient à leur tour des messages destinés au chef du NPD.

À son départ de la colline, le cercueil de Jack Layton a pris la route vers Toronto, où il sera exposé à l'hôtel de ville où il a fait ses premières armes en politique comme conseiller municipal.

Le trajet de sept heures a débuté par un détour au Québec, le cortège faisant un petit crochet à Gatineau où 61 colombes s'envoleront dans le ciel.

Les funérailles nationales de Jack Layton seront célébrées samedi après-midi, au Roy Thomson Hall, une salle de spectacles de Toronto.

Le NPD a organisé des rediffusions de la cérémonie en direct dans quelques villes du pays, dont Montréal à la Société des arts technologiques.