En bref - Recensement: des formulaires incomplets

Ottawa — Les responsables du recensement acceptent des questionnaires longs incomplets pour la dernière phase de la période de récolte, faisant craindre que les données recueillies seront encore moins fiables qu'appréhendées à l'origine. La nouvelle Enquête nationale sur les ménages, facultative, a remplacé l'ancien recensement long obligatoire dans la controverse, l'été dernier.

Un haut dirigeant de Statistique Canada a expliqué que l'agence acceptait les formulaires avec des réponses manquantes et qu'elle ne cherchera pas à les faire compléter. Don McLeish, président de la Société statistique du Canada, soutient que des réponses partielles pourraient causer des problèmes, parce qu'une partie de l'analyse doit être effectuée en recoupant des données. M. McLeish a ajouté que si certaines questions demeuraient sans réponse par une grande partie de la population, les résultats ne pourraient être comparés avec les questionnaires longs précédents.